imprimer l'article

Les rythmes de vie

Le corps humain est tellement bien fait qu'il dispose d'une véritable horloge interne lui permettant de "s'auto-réguler".

L'être humain est réglé par des rythmes biologiques. Ces "horloges biologiques" ont été mises en évidence lors d'expériences d'isolement (isolement sensoriel) telles celles (déjà anciennes : 1962) de Michel SIFFRE au gouffre de Scarrasson dans les Alpes du Sud (1) ou celles réalisées ultérieurement à l'occasion des vols spatiaux. L'organisation dans le temps de l'organisme, de ses modifications et des mécanismes qui le contrôlent porte le nom de chronobiologie.

Ces rythmes sont génétiquement déterminés et sont synchronisés (c'est-à-dire régulièrement "remis à l'heure" par les temps forts de la vie courante sur terre: alternance jour- nuit, alternance vieille-sommeil. Ces temps forts qui "re-calent" les rythmes régulièrement (et les empêchent de se dérégler) sont appelés synchroniseurs.

Suivant la durée de leurs cycles, on distingue les rythmes dits ultradiens, dont la période est inférieure à 20 heures (qui rythment par exemple la prise de nourriture), les rythmes dits circadiens, dont la période est comprise entre 20 et 28 heures (qui rythment par exemple les sécrétions hormonales) et les rythmes infradiens, dont la période peut aller de 28 heures …à plus d'un an (qui rythment par exemple les cycles menstruels de la femme).

Ces rythmes biologiques scandent notre vie, expliquent les variations de performances aussi bien des étudiants que des athlètes (suivant l'heure du jour ou le moment de l'année), l'intolérance au travail de nuit, l'évolution des maladies (suivant les différents moments de la journée ou les périodes de l'année) et les variations des effets des médicaments selon l'heure de leur administration.

1- en 1962, Michel SIFFRE, spécialiste de chronobiologie étudiant "l'horloge interne de l'homme", est resté 61 jours à l'écart de tout repère temporel sur un glacier souterrain, démontrant ainsi la différence existant entre la durée spontanée du cycle veille-sommeil (24 heures 30 minutes) et le cycle circadien (24 heures). Il a ensuite supervisé différentes expériences du même type avant de descendre pendant 205 jours au fond de Midnight Cave (Texas), en collaboration avec la NASA.

Francis Pradeau, Médecin des hôpitaux, Dr Catherine Solano le 02/02/2011

Envoie ton témoignage !

S'inscrire