imprimer l'article

La dépression et sa prise en charge

A partir de quand peut-on parler de dépression ? Comment en sortir ? Est-ce que c'est bien de prendre des anti-dépresseurs ? Les réponses d'une psy.

Quand peut-on parler de dépression nerveuse et non plus d'état dépressif ?
Les premiers signes de la dépression sont souvent des troubles de l'humeur, une sensibilité exacerbée, une grande fatigue, des troubles du sommeil, des troubles du comportement alimentaire et des soucis relationnels importants. Ce qui domine le plus est un sentiment de solitude et une grande tristesse. Autant de signes qui sont les manifestations d'une grande souffrance qui ne trouve pas le moyen de s'exprimer autrement.

Les troubles de l'humeur sont fréquents :

Tu as le cafard, tu te sens triste, tu t'enfermes, tu n'as envie de voir ni de parler à personne. Bref, tu rentres dans ta coquille avec un grand sentiment de solitude et d'incompréhension... Mais ça ne dure pas ! Après un petit passage à vide tu retrouves ton énergie et ton élan vital. Ces troubles de l'humeur peuvent aussi se manifester par des comportements "speeds" qui ne sont qu'une façade pour masquer le blues.
Là où ça devient inquiétant c'est quand ces troubles sont associés à d'autres symptômes quotidiens (maux de tête ou de dos, troubles digestifs...) et qu'ils s'installent dans la durée. Ca finit par t'empêcher de vivre normalement : tu remarques des répercussions sur ta vie affective, professionnelle ou scolaire, sur ta santé. Dans ce cas-là, c'est sérieux et ça ne passera pas tout seul : IL FAUT CONSULTER !

► Consulter un psychothérapeute à qui tu parleras et qui t'aidera à y voir un peu plus clair.
Ca peut être un médecin psychiatre, un psychologue ou un thérapeute : il doit lui-même avoir fait une thérapie. Le deuxième point important est qu'il faut que tu aies envie de lui parler ; si ce n'est pas le cas, n'hésite pas à consulter quelqu'un d'autre. Si ces séances ne suffisent plus ou pas à arrêter les répercussions sur ta vie quotidienne et que ça empêche "ton mouvement de parole", n'hésite pas à en parler avec lui, il peut dans ce cas-là te conseiller un confrère médecin.

► Parles-en à ton médecin de famille, ou tout autre médecin.
Après avoir discuté avec toi de ce qui se passe il peut éventuellement te prescrire un traitement pour t'aider ponctuellement, MAIS ce traitement médicamenteux doit impérativement s'accompagner d'un suivi psychologique. Si tu ne travailles pas sur ces difficultés lors de l'arrêt du traitement, tu risques une rechute tôt ou tard.
Les traitements pour la dépression, les anti-dépresseurs, fonctionnent un peu comme une protection face à certaines réalités trop douloureuses pour toi, mais ça diminue aussi les émotions joyeuses. Le traitement est de 6 mois minimum. L'arrêt du traitement doit se faire d'un commun accord avec le médecin. Il ne commencera à faire son effet qu'au bout de 10 à 15 jours ; il y a des effets secondaires qui peuvent varier d'une personne à l'autre. Discutes-en avec le médecin.
Attention, ces médicaments ne fonctionnent pas si tu prends des "psychostimulants", à savoir de l'alcool, de l'herbe, du shit...
Le traitement par anti-dépresseurs n'est pas toujours obligatoire pour sortir d'une dépression. Il peut être d'une grande aide pour certains et ne pas fonctionner pour d'autres.

--
Teste-toi :
As-tu la win attitude ?

Va voir aussi :
Toutes les questions sur la dépression
Lumière raréfiee, humeur déprimée

Discutes-en :
Balance ton témoignage ou aide les autres sur le forum 100% positif !
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

 

A. Tan - Psychologue et Tasante.com le 04/11/2010

Envoie ton témoignage !

S'inscrire