imprimer l'article

Que faire face aux violences sexuelles ?

Ton corps t'appartient et si tu as été victime d'attouchements, de violences sexuelles ou de viols, ce n'est pas normal, tu es en droit de porter plainte.

Le premier réflexe c'est plutôt d'essayer d'oublier, mais il faut savoir qu'il y a urgence à consulter.
D'une part pour prouver qu'il y a eu viol (dans la mesure du possible, ne pas se laver et conserver dans un sac en papier vêtements ou linges souillés, pour aider à identifier le violeur) et d'autre part pour faire des examens médicaux dans un service d'urgence ou de gynécologie-obstétrique de préférence.
Consulter n'engage pas à porter plainte, même si cela peut t'être proposé. La consultation sert à essayer d'écarter tout risque de grossesse (pilule du lendemain) et de transmission du virus du sida (traitement d'urgence).

Quelques adresses pour en parler ou pour porter plainte :

- si tu ne sais que faire, tu peux appeler les deux numéros verts (anonymes et gratuits) suivants, une équipe de médecins et de psychologues te conseilleront :
Le 0 800 235 236 : Fil Sante Jeunes . Un numéro national. ouvert de 8h à 24h.
Le 0 800 20 22 23 : Jeunes Violence Ecoute. Prioritairement pour l'Ile de France. Ouvert de 8h à 23h.

- si tu es décidé à porte plainte :
Le 17 pour la police ou la gendarmerie, ils te proposeront de te conduire à l'hôpital pour que les dépistages et les traitements d'urgence soient réalisés.

- si tu es l'objet de violences, sexuelles ou pas, ou si tu es témoin de violences, tu peux appeler :
Le 119 : Enfance maltraitée.

--
Tu veux en savoir plus :
- Viol : que dit la Loi ?
- Viol en trois questions
- les numéros utiles
--






tasanté.com le 11/03/2002

Envoie ton témoignage !

S'inscrire