imprimer l'article

La fréquence des rapports sexuels

Combien de fois par semaine, par mois, par an tu fais l'amour ? Au début de la relation ? Au bout de 5 ans ? Toutes les réponses sur la fréquence des rapports sexuels dans un couple. Par une sexologue...

Les français avouent faire l'amour deux à trois fois par semaine en moyenne.
Les deux premières années d'une relation, ça commence par 13 rapports sexuels par mois, puis, après 5 ans de vie commune, ça descend à 9 rapports sexuels mensuels. (1)

Mais que veulent dire les chiffres ?
Une moyenne n'est pas forcément significative. Il peut y avoir la moitié des couples à faire l'amour tous les jours, et l'autre moitié même pas toutes les 3 semaines !
Ensuite, pour connaître ces chiffres, il faut faire une enquête, et chacun répond ce qu'il veut. On n'envoie pas un huissier pour vérifier !
Et pense qu'on peut faire l'amour tous les jours, en y passant 3 minutes : ça correspond à moins de 30 minutes par semaine. Mais, on peut préférer le faire une fois tous les quinze jours pendant toute une après-midi (ou toute une journée, ou toute une nuit !). Si l'on ne fait que comptabiliser le nombre de "coups" on passe à côté d'infos très importantes !

Qu'est-ce qui est normal ?
Il n'y a pas de normes. Même pour un couple donné, elles oscillent. Pendant 15 jours, ce peut être tous les jours, puis presque rien pendant un mois ! C'est la vie, et il n'y a rien d'inquiétant à ça. Par moments, certaines préoccupations (inquiétudes ou joies !), passent avant le sexe. Et c'est comme ça ! L'essentiel, c'est que, fougueux ou non, on soit tous les deux heureux ensemble.

Où est le problème ?
Il peut venir des différences de désirs. Si l'un veut blanc, et l'autre noir. Si l'un est du matin, l'autre du soir, si l'un veut faire l'amour une fois par semaine et l'autre deux fois par jour ! Dans un couple épanoui, personne n'est satisfait à 100% ! En effet, comme on écoute l'autre, on trouve des compromis. Si l'un a tout ce qu'il veut, c'est le plus souvent que l'autre répond toujours à son désir, et n'affirme pas le sien, que ce soit dans un sens ou dans l'autre. Et à long terme ce n'est pas vivable.
En observant comment un jeune couple assume les variations naturelles du désir de l'autre, on peut avoir une idée de leur capacité à durer ensemble !

Les mecs en veulent-ils plus ?
On le croit, mais c'est faux ! Les garçons ont tendance à calculer, parce que ça les rassure. Ils mesurent leur pénis, comptabilisent leurs rapports sexuels... Les chiffres, pour eux, c'est du solide.
Les filles, elles s'en fichent carrément, ce qui compte pour elles, ce n'est pas la quantité, c'est la qualité. Elles préfèrent un partenaire qui leur fait merveilleusement l'amour, qu'un amant qui a envie de faire du chiffre !
Mais l'idéal, pas besoin de vous le souffler : c'est peut être de concilier qualité et quantité !

(1)"La sexualité au temps du sida". Collectif chapitre amours, désir et durée (PUF 1998)

--
VA VOIR AUSSI
- La libido, c'est quoi ?
--

Dr Catherine Solano - Médecin généraliste et sexologue le 12/03/2002

Envoie ton témoignage !

S'inscrire