imprimer l'article

L'adolescence : différences garçons filles

Ce qui fait la différence entre les garçons et les filles, c'est la puberté : les transformations du corps, de l'esprit, des sentiments et des émotions.

Chez les garçons les transformations extérieures telles que la mue de la voix ou l'apparition de poils sur le visage font plaisir mais deviennent rapidement contraignantes... Il faut se raser !
Mais le plus important et aussi le plus secret ce sont les érections qui deviennent plus fréquentes et qui se terminent par une émission de sperme. C'est troublant et tu te poses beaucoup de questions en voyant ton corps produire une semence qui te permet de devenir père... Erection ne rime pas forcément avec désir ou sentiment amoureux, parfois cela va ensemble mais parfois cela n'a rien à voir... Quant au fait de devenir père, il te faudra pour cela trouver la femme qui deviendra la mère de tes enfants, alors, tu as largement le temps.
Une des autres différences est que tu es très proche des copains et que tu passes beaucoup de temps avec eux, beaucoup plus que les filles qui déjà recherchent d'avantage une relation amoureuse en "tête-à-tête".

Chez les filles, les transformations extérieures sont importantes et souvent à l'origine des "premiers complexes". Ce qui est important c'est de plaire, de se sentir belle, femme...
L'arrivée des premières règles est un grand événement dans la vie de chaque femme.
Commencer à avoir ses règles, c'est entrer dans un mode de vie cyclique propre aux femmes et qui se répètera jusqu'à la ménopause.
Le temps, comme tu le vois, ne se déroule pas pour les filles comme pour les garçons et dans la continuité : leur cycle rythme leur vie et leurs humeurs !
Pour les filles, si elles font l'amour sans "protection", elles risquent une maternité à chaque rapport sexuel, elles se préparent biologiquement tous les mois pour cela... Qu'elles le veuillent ou pas...
Par opposition à la femme qui est, l'homme doit être fait. En d'autres mots, les menstruations, qui ouvrent à l'adolescente la possibilité d'avoir des enfants, fondent son identité féminine ; il s'agit d'une initiation naturelle qui la fait passer de l'état de fille à l'état de femme ; par contre, chez l'homme "un processus éducatif doit prendre la relève de la nature". (1)

(1)
Guy Corneau in Père manquant, fils manqué. Que sont les hommes devenus ?

A. Tan - psychologue, conseillère conjugale le 02/10/2000

Envoie ton témoignage !

S'inscrire