imprimer l'article

L'alcool : les risques immédiats

T'adores faire la fête, et bien sûr, pour être plus vite dans l'ambiance, tu t'enfiles quelques verres ! Tu passes un bon moment, mais n'oublie pas de songer aux conséquences malheureuses que cela pourrait avoir pour toi et ton entourage.

Au volant :
Sur la route un accident mortel sur trois est directement lié à l'alcool. Parce qu'on perd le contrôle de soi, qu'on est moins vigilant ou tout simplement fatigué...Donc ça vaut le coup d'éviter de boire avant de prendre le volant ou de refuser de monter dans la voiture de quelqu'un qui a bu.

En effet, avec 0.5 g d'alcool dans le sang (2 verres maxi), les risques d'accident sont multipliés par 2. De plus, l'alcool met plusieurs heures avant d'être éliminée de ton corps et ce n'est pas une douche froide, un café, un coca, ou même des claques qui y changeront qou que ce soit... Alors, pour éviter qu'une soirée bien arrosée tourne au cauchemar, il y a bien sûr une solution (adoptée en Belgique, au Québec...), dont tu as sûrement entendu parler ou que le bon sens t'a déjà fait envisager : il s'agit de la méthode du « conducteur désigné ». C'est simple, lors d'une soirée, vous déterminez à l'avance celui qui va s'abstenir de boire, pour pouvoir « gérer » le groupe, éviter que ça dégénère et surtout conduire sans danger. Attention, cela ne veut pas nécessairement dire que l'élu va moins s'éclater que les autres, qui eux vont pouvoir « se prendre une cuite » sans danger...Au contraire, plus on modère sa consommation, plus on s'amuse et ça, ce n'est pas valable que pour l'élu !

Au lit :
Plus cool avec quelques verres dans le nez, tu as réussi à brancher une nana ou un mec super canon ! Trop cool ! Oui mais seulement, à être trop cool, tu en oublies même de vous protéger. Parce que tu as bu, que tu es un peu parti et que du coup, hop, tu n'as pas pris tes précautions...Malheureusement un seul écart de ce genre peut suffire à choper une IST(Infection Sexuellement Transmissible), dont le sida, ou même à se retrouver enceinte. Alors fais gaffe !!!

Avec les autres :
Si tu as l'alcool mauvais, tu risques de prendre un peu de travers ou carrément très mal ce qu'on va te dire, ou la façon dont on va te regarder. Au final, tu vas t'emporter, te disputer voire même te bagarrer... Et pourquoi cette agressivité soudaine ? Juste pour un coup dans le nez qui t'a tout fait mal interpréter ! Et en plus, tu risques de le regretter, car il y a fort à parier que, un peu bourré, tu ne seras pas vraiment en position de te défendre...

Après la fête :
Ah ! les lendemains de cuite, la gueule de bois, parfois on s'en vante et pourtant on ne se sent pas si bien que cela. C'est un peu le brouillard toute la journée, on se sent engourdi ; du coup on est vite de mauvais poil ! Sympa pour l'entourage...Finalement, si boire de temps en temps te relaxe, en faire une habitude peut finir par te couper des autres...En plus de ces risques immédiats, garde bien en tête qu'à long terme, l'abus d'alcool t'expose à d'autres risques. Si tu bois trop, tu diminues ton espérance de vie, tu risques de choper un cancer ou d'endommager ton système nerveux !

Sources :
Brochure CNAMTS / CFES « Les jeunes et l'alcool »

tasante.com le 26/07/2006

Envoie ton témoignage !

S'inscrire