imprimer l'article

La brouette et le jardinier

Après avoir inventé la roue, l'homme s'est dépêché de mettre au point la brouette, histoire de ne pas se faire mal en dos en portant des objets lourds et volumineux.

Description : la femme est sur le dos, les jambes écartées et le bassin relevé. Son mec est à genoux, entre ses jambes.
Facilité : ***
Plaisir : **

Cette position permet des variations rythmiques époustouflantes et c’est comme une danse où les deux partenaires doivent s’accorder parfaitement. La femme est sur le dos, les jambes écartées, les genoux repliées et le bassin plus ou moins relevé. Son partenaire se met à genoux entre ses cuisses pour la pénétrer. Au fur et à mesure de la pénétration, les corps se rapprochent et l’idéal est que Madame finisse les fesses sur le haut des cuisses de Monsieur.
De cette manière, seules ses épaules touchent terre et ses fesses reposent sur le haut des cuisses de son partenaire pour offrir son sexe à la hauteur du sien. Pour aider à tenir la position, le jardinier peut attraper les jambes de la brouette et les maintenir à la hauteur voulue. Les polissons pourront toujours essayer de traverser le jardin de long en large de cette façon.
Cette position se distingue par une focalisation extrême sur la zone génitale. En effet, alors que les caresses ne sont pas facilitées par la position – on ne peut ni s’embrasser, ni se caresser, sauf du regard - l’attention et les sensations se concentrent alors sur, enfin, euh ! …en dessous de la ceinture.
Il faut donc jouer une partition rythmique où alternent repos, accélérations et ralentissements : tacatac-tacatac-tacatac il n’est pas interdit de hennir de plaisir, tant cette position peut vous emmener au 7ème ciel plus vite qu’un cheval au galop.

Et quand on fait le jardinier avec sa brouette, on oublie pas ses outils : capotes !


Retour à la liste des positions


tasanté.com le 26/11/2002

Envoie ton témoignage !

S'inscrire