imprimer l'article

La chenille à 8 pattes.

Bien souvent la femelle est loin du mâle en rut. Du coup le mâle est pas content et brame tout seul au fond des bois. Cette position est faite pour les réconcilier : c'est la course poursuite du plaisir !

Description : la femme est sur le dos et gère le va-et-vient avec son bassin, à son "top-départ", elle soulève son corps en prenant appui sur ses jambes et ses bras… et va où bon lui semble ! L'homme doit suivre à quatre pattes sur elle.
Facilité : ***
Plaisir : ****

Cette position en plus de sa nouveauté vous permettra de multiplier l'excitation et l'intensité du rapport. La femme prend les rênes du plaisir mais l'homme est loin d'être inactif car il doit suivre le mouvement et assurer comme une bête !!! Si vous avez eu de courts préliminaires, cette position est idéale pour faire monter l'excitation à un niveau similaire à ceux que procurent le cunnilingus ou la fellation ou les deux. Elle est basée sur le désir ressenti et le fait de devoir le maintenir, bref c'est chaud !

Il faut prévoir tout de même un bon espace pour pouvoir évoluer à loisir. Un sol confortable d'une grande pièce est donc particulièrement recommandé. Evitez le placard à balais ou les WC… Tout d'abord la femme se positionne gentiment au sol allongée sur le dos les jambes écartées. Le mâle ne résistera pas bien longtemps à cette "invitation à la débauche" et s'empressera de tenir son rang en venant pénétrer la femme tout en position à quatre pattes.
Une fois le contact établi, l'essai marqué ou le train rentré en gare selon les expressions, la femme va alors devenir le chef d'orchestre du rapport. Tout d'abord elle initie le mouvement du va-et-vient avec son bassin plutôt que de laisser faire l'homme. Elle peut ainsi jouer avec les sensations éprouvées par un frottement clitoridien et celles de la verge de son partenaire. Puis au moment qui lui plaît, elle prend appui sur ses jambes et ses bras ou coudes et s'en va !!!

Et là forcément l'homme doit réagir au quart de tour et suivre le mouvement sous peine de se retrouver à quatre pattes le sexe en érection comme un c… Il ne doit donc pas quitter ce vagin si confortable et doit accompagner sa partenaire dans son mouvement. La femme choisit quand elle bouge et quand elle se pose. On peut assimiler ce jeu à une sorte de danse plus que sensuelle : on se fuit, on se retrouve et le rythme n'arrête pas de changer. Tout en étant potentiellement ponctué de pauses régénérantes, il peut être lent (quand on se retrouve ou que la fin semble trop proche), régulier pour faire remonter la pression et rapide lors du feu d'artifice final !
Au delà du plaisir et de l'excitation décuplés que vous y trouverez, cette position vous permettra aussi de développer une complicité dans le couple et de chasser sans se faire violence la pudeur qui peut vous interdire certaines positions trop osées… tout en éprouvant le même plaisir.


Retour à liste des positions

tasante.com le 03/12/2002

Envoie ton témoignage !

S'inscrire