imprimer l'article

L'amour c'est chimique

Tu penses avoir choisi délibérément l'élu(e) de ton cœur et connaître parfaitement le genre de meuf ou de mec qui t'attire ? Et bien tu apprendras que non, pas du tout, car le physique c'est de la chimie ! Etonnant non ?

Ca fait des années que tu fantasmes sur les grandes blondes aux yeux clairs et tu te retrouves accro à une petite brune, tu t'imaginais passer ta vie avec un Leonardo Di caprio et tu t'es amourachée d'un black gigantesque ? Normal... En amour, ton cerveau se fout totalement de ce que tu penses, lui tout ce qu'il recherche, c'est un peu de came à se mettre dans le cornet pour décoller ! Et ce cochon là se dope aux hormones ! Comme les cyclistes et les poulets élevés en batterie ! Alors voilà, quand tu tombes amoureux(se), c'est la faute aux hormones et pas à ses beaux yeux !

La recette du coup de foudre
Un peu de parfum..., quelques carrés de chocolat..., une cuillérée de morphine... Pour que la machine amoureuse se mette en route, elle a besoin de trois types d'hormones :

- Les phéromones
Ce sont des odeurs -que tu sens plus ou moins, selon ta proximité avec l'être visé- qui sont produites par les glandes situées sous les aisselles, autour des mamelons et dans l'aine. Elles forment une sorte de carte d'identité olfactive personnelle et unique qui attire certaines personnes et en éloigne d'autres. Ça agit à distance ! Inutile donc d'aller renifler les dessous de bras des demoiselles ou les T-shirts des mecs dans les vestiaires pour trouver l'amour de ta vie !

- La phényléthylamine
C'est une d'amphétamine naturelle produite par le cerveau qui déclenche des sensations de joie, d'excitation et d'euphorie. On a la trouve aussi en faible quantité dans le chocolat, d'où sa réputation d'antidépresseur. Elle est aussi stimulée par l'effort physique, c'est pour ça que le sport est bon pour le moral ! Bref, c'est l'hormone de la passion, celle qui met le feu aux poudres !

- Les endorphines
La phényléthylamine, c'est fort, très fort ! Alors ton cerveau, il peut pas non plus s'en taper plus que de raison sous peine d'exploser. Après la phase coup de foudre, il passe à un truc plus soft : les endorphines. C'est une sorte d'opiacé qui met un coup de frein à la passion et plonge le cerveau dans l'état d'ivresse raisonnable de l'attachement. Quand t'as un orgasme aussi, ça libère tout plein d'endorphines, c'est pour ça qu'après t'es tout mou avec un sourire béat accroché aux oreilles...

Donc , pour résumer, quand tu tombes amoureux, ce qui te fait kiffer c'est tout le bien que se fait ton cerveau. Alors drogué(e) à l'amour ???

--
Retour au guide du célibataire.

tasanté.com le 31/01/2003

Envoie ton témoignage !

S'inscrire