imprimer l'article

L'acné : que faire ?

"Touche pas à tes boutons !", cette phrase t'énerve et pourtant... T'as envie de les toucher, de les presser, de les percer, de les cacher et on te comprend !

Ce qu'il faut éviter...
Attention, évite surtout de presser ou de gratter tes boutons, ou encore d'agresser ta peau avec des solutions alcoolisées ou soufrées. Evite aussi d'appliquer des crèmes à base de corticoïdes (dérivés de la cortisone). Enfin ne t'expose pas trop au soleil, qui est un "faux ami" : après une amélioration transitoire, cela aggrave ton acné, en faisant épaissir davantage ta peau.

L'antispot attitude :
T'as intérêt d'avoir une hygiène rigoureuse, ce qui suppose de nettoyer ta peau matin et soir avec un savon doux, voire surgras, ou un gel nettoyant spécial, avec une petite brosse douce (ou un blaireau). C'est OK aussi de désinfecter tes points noirs rougis, surmontés d'une tête blanche le soir au coucher (après ta toilette) en les tamponnant avec un coton tige imprégné d'alcool iodé salicylé. Enfin, si tu es un garçon, adopte plutôt le rasoir mécanique (à 3 lames), avec un seul passage dans le sens du poil et une mousse peu irritante, contenant un antiseptique.

Quels traitements ?

Au delà de ces simples mesures d'hygiène, un traitement médical peut te sauver la vie. Il peut faire appel à de diverses thérapeutiques qui peuvent être associées :
Les traitements plus légers :
L'utilisation des solutions antiseptiques,
La prises de vitamines (A, H, vitamines B3 et B6),
Les sels de zinc,
Le traitement antibiotique en comprimés (notamment de la famille des tétracyclines),
L'application de crème à la vitamine A acide (isotrétinoîne) ou de crèmes kératolytiques à base d'acides de fruits...

Les traitements plus lourds sont mis en place sous contrôle et suivi d'un médecin :
Les comprimés de vitamine A acide (Roaccutane® ou génériques) totalement interdit chez la fille susceptible d'être enceinte,
L'interventions à type d'incisions sur les plus gros kystes et les pustules confluentes,
Le peeling,
Le traitement hormonal anti-androgène (pilule de type Diane 35

Francis Pradeau - Médecin des hôpitaux et Dr Catherine Solano le 25/01/2010

Envoie ton témoignage !

S'inscrire