imprimer l'article

L'asthme de A à Z

Toutes les réponses aux questions que tu te poses sur l'asthme.

A comme Asthme / Allergie
L'asthme est une maladie inflammatoire chronique des bronches, qui entraîne un rétrécissement des voies aériennes des poumons. C'est la maladie chronique la plus fréquente de l'enfant, avec 10 -15 % des jeunes adolescents (13-14 ans) touchés. De nombreux asthmes sont d'origine allergique : c'est le cas chez 80-90% des enfants asthmatiques.

C comme Crise d'asthme
En cas d'asthme, les bronches sensibilisées peuvent se rétrécir sous l'action de facteurs déclenchants (tabac, pollution, poussières, acariens, pollens, animaux, froid et humidité,......) et déclencher une crise. La crise d'asthme peut se traduire par la toux, éternuement, essoufflement, souffle court, réveil en pleine nuit. Dans ce cas, le mieux est de se détendre, respirer calmement, prendre son traitement anti-crise, et avertir son entourage.

D comme sentiment de Différence
Absentéisme scolaire, dispense d'éducation physique, privation d'activité en plein air à la saison des pollens, appréhension de la crise... Les motifs de frustration, de repli sur soi ne manquent pas, et peuvent entraîner un sentiment d'exclusion voire de "différence" de l'asthmatique vis à vis des autres. En parler sans honte à tes proches et à ton médecin peut t'aider à mieux gérer ton asthme.

E comme Effets secondaires
Le traitement prolongé, à doses élevées par certains traitements de fond de l'asthme comme les corticoïdes inhalés, peut s'accompagner d'effets secondaires généraux (sur la croissance, la peau, les os, le système hormonal...). Pour cela, les spécialistes recommandent de prescrire la dose minimale efficace de corticoïdes inhalés.

F comme Fumer
Beaucoup de facteurs peuvent déclencher une crise d'asthme : le tabagisme en fait partie, qu'il soit actif ou passif. Aussi, l'arrêt du tabac est la première étape du traitement de l'asthme, de même que la lutte contre le tabagisme passif et l'éviction des atmosphères enfumées.

I comme Inhalation
Les traitements de l'asthme se prennent habituellement par inhalation : aérosol-doseur, chambre d'inhalation. Toutefois ces techniques sophistiquées et complexes à manipuler manquent de discrétion en public. Il existe aujourd'hui un traitement de fond de l'asthme en comprimé, à associer aux médicaments inhalés lorsque ceux-ci sont insuffisants.

N comme Nuit
Les symptômes et les crises d'asthme sont volontiers nocturnes : 3 asthmatiques sur 4 se plaignent d'être réveillés par leur asthme au moins une fois par mois. Si c'est ton cas, n'oublie pas de le signaler à ton médecin.

O comme Observance
L'observance est définie comme le bon respect du traitement de fond au long cours. La mauvaise observance est responsable de la plupart des échecs du traitement. C'est pourquoi tout asthmatique doit bénéficier d'un traitement adapté et d'une éducation thérapeutique associée, aussi importante que les médicaments.

Q comme Qualité de vie
La prise en compte de la qualité de vie est un bon moyen d'apprécier le contrôle de l'asthme, de même que les explorations fonctionnelles respiratoires. En effet, la persistance de symptômes sous traitement altère la qualité de vie, et traduisent un contrôle insuffisant de l'inflammation bronchique. Il est important de le signaler à ton médecin, pour lui permettre de revoir ton traitement de fond de l'asthme.

S comme Sport
Aucun sport - excepté la plongée sous-marine avec bouteille - n'est contre-indiqué du fait de l'asthme. Comme tout le monde, l'asthmatique peut, et même doit, faire du sport. En effet, la pratique d'une activité physique améliore la tolérance à l'effort, et permet de gérer son asthme dans ses activités de tous les jours. En plus, le sport est un moyen de socialisation et d'intégration au groupe.

T comme Traitement
Les traitements de l'asthme peuvent être de 2 types : traitement de fond, pour lutter contre l'inflammation des bronches (à prendre tous les jours, même en l'absence de signes d'asthme, pour prévenir la survenue d'une nouvelle crise) et traitement de la crise, pour dilater les bronches ou bronchodilatateur (à prendre dès le début ou pendant une crise d'asthme, à avoir toujours à portée de main). Le recours au traitement de crise plus de 2 fois par semaine peut être un indice de traitement insuffisant, et doit être signalé au médecin.

Ces informations n'ont pas vocation à remplacer l'avis de ton médecin, et ne te dispensent pas de suivre ses recommandations et sa prescription. En cas de signes d'asthme malgré le traitement, n'hésite pas à le consulter.

Et toi, t'es asthmatique ? Comment tu gères ? Partage tes conseils !

--
Passe le TEST :
ton asthme et toi

Va voir aussi :
sport et asthme sont ils compatibles ?
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !

Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !

Follow Tasante sur Twitter !

 

 

Tasante.com le 20/05/2003

Envoie ton témoignage !

S'inscrire