imprimer l'article

La pilule : pourquoi, comment et pour quelle efficacité ?

La pilule, qui est la méthode contraceptive la plus efficace et la plus utilisée, doit être prise régulièrement et sous contrôle médical.

Le cycle féminin est rythmé par les oestrogènes et la progestérone, hormones permettant à l'ovule fécondé de s'implanter et de se développer. Apportées à certains dosages sur des périodes précises du cycle, ces hormones peuvent aussi bloquer l'ovulation et entraver les processus de fécondation et d'implantation, et c'est sur ce principe que fonctionne la pilule.

Ce terme regroupe plusieurs dizaines de contraceptifs oraux, dont la grande majorité sont oestroprogestatifs. Ils sont dits normo- ou minidosés en fonction de leur dosage en oestrogène (EE), et les minidosés, qui s'appellent mono-, bi- ou triphasiques selon leur nombre de paliers de dose de progestatif, ou encore séquentiels si la plaquette commence par un palier d'EE seul. Pour compliquer encore ce classement, il existe aussi des pilules qui ne contiennent qu'un progestatif, et qui sont divisées en deux catégories : macro- et microdosées.

Ces différences et particularités proviennent du fait que la pilule, qui existe depuis 40 ans, a été optimisée au fil des années (dosages plus faibles, nouveaux progestatifs ...) pour respecter au mieux la physiologie de la femme, tout en assurant la meilleure protection contraceptive possible. Ce sont les formes oestroprogestatives qui sont les plus fiables (1), à condition toutefois de ne pas être oubliées (délai max. entre deux comprimés : 24 h + 12 h pour les minidosées, 24 h + 24 h pour les normodosées)(2). Leur efficacité peut aussi être amoindrie par la prise de médicaments dits "inducteurs enzymatiques", ainsi que par des vomissements ou une diarrhée importante.

Enfin, bien qu'étant la méthode contraceptive la plus utilisée (2) la pilule ne peut pas être prise par toutes les femmes en raison d'une liste de contre-indications assez longue, que seuls un examen médical et une analyse sanguine régulièrement renouvelés peuvent écarter.

(1) L'efficacité des pilules oestroprogestatives (normo- ou minidosées) est de 0,15 à 0,45 Années Femmes (AF), soit 0,15 à 0,45 grossesses survenues en 12 cycles chez 100 femmes avec activité sexuelle normale
(2) En France, la pilule est utilisée par 50% des femmes non stériles en âge de procréer.
--
VA VOIR AUSSI
Pilule ou clope, il faut choisir
La pilule, ça fait grossir ?
--

Maria Bardoulat - Dr en Pharmacie le 25/10/2000

Envoie ton témoignage !

S'inscrire