imprimer l'article

Les alternatives à la pilule

La pilule, c'est la contraception N°1, tout simplement parce qu'elle est entrée dans les habitudes. Elle n'est pourtant pas toujours le meilleur choix, car elle ne convient pas à toutes les filles que ce soit pour des motifs de santé, psychologiques, des raisons d'étourderie etc....

C'est pourquoi il existe d'autres choix qui peuvent être mieux adaptés. Et la palette s'élargit !

Les nouvelles méthodes

Le patch contraceptif : Il suffit de coller un timbre que l'on change toutes les semaines, sur la peau. 3 semaines de patch, une semaine sans rien, c'est le même principe que la pilule avec comme avantage de ne pas avoir à y penser tous les jours.
Attention les effets secondaires éventuels, les contre-indications sont les mêmes que pour une pilule. Ordonnance obligatoire.

L'implant : C'est une méthode de contraception très efficace. Il s'agit d'un bâtonnet en plastique de la taille d'une allumette, que le médecin introduit sous la peau, il peut rester en place, efficace, pendant 3 ans. Cela dit, il entraîne parfois des complications comme des saignements incessants (spotting) ou au contraire l'absence totale de règles, ou encore une prise de poids parfois importante. Il peut être posé à des filles qui présentent une contre-indication à la pilule, car il ne contient pas les mêmes hormones.

L'anneau vaginal : il s'agit d'un anneau très souple en plastique transparent qu'on insère pour 21 jours dans le vagin. Il est imprégné d'hormones, et a donc le même effet que la pilule. L'avantage : pas besoin d'y penser pendant 3 semaines. Au début de la 4ème semaine on enlève l'anneau soi-même et ça provoque l'apparition des règles ;
La limite, c'est que toutes les filles n'aiment pas l'idée d'avoir un truc dans le vagin 24 heures sur 24 ! Ici encore, c'est le même principe actif que la pilule. Passage par le médecin obligatoire !

Les plus classiques

Le stérilet : On sait aujourd'hui qu'on peut s'en faire poser, même si on n'a jamais eu d'enfant et même si on est jeune. Contrairement à ce que pourrait laisser penser son nom, le stérilet ne rend pas stérile ! Quant au risque d'infections. Il existe bien sûr mais est seulement du au grand nombre de partenaires associé à l'absence de préservatif ! Alors, le stérilet, c'est bien si vous utilisez des préservatifs en plus tant que vous n'avez pas fait de dépistage du sida et si votre vie sexuelle est stable. Le stérilet est mis en place dans l'utérus par un médecin le premier jour des règles. Il se garde 5 à 10 ans selon le modèle, c'est quand même pratique !.

Les spermicides : Leur efficacité est bien moins bonne que la pilule. Mais... comme le préservatif est indispensable pour se protéger des IST, les spermicides redeviennent un choix intéressant quant ils sont associés au préservatif ! Hé oui, spermicide + préservatif, ça devient nettement plus efficace et ça protège des IST ! En cas de relations sexuelles assez espacées, ce choix évite une prise de contraception quotidienne. Et pas besoin de médecin, ça s'achète sans ordonnance. Les spermicides dont la compatibilité avec le latex des préservatifs est garantie sont par exemple : demande à ton pharmacien quels spermicides ont une compatibilité garantie avec le latex, il est là pour ça ! Ils existent aussi sous forme d'éponge qui se place dans le vagin avant le rapport sexuel.

Les futures

On peut toujours rêver !
Une méthode idéale serait totalement réversible immédiatement, efficace à 100 %, sans aucun effet secondaire, sans besoin de prise de sang ou d'ordonnance... Personne ne l'a encore trouvée !
Les chercheurs traquent la molécule avec un effet hormonal antifertilité, sans les inconvénients des pilules actuelles. Ils ont déjà réussi à fabriquer des pilules mini ou microdosées ! Des méthodes d'administration sont aussi à l'essai. Après le patch, l'anneau vaginal, nous aurons peut-être la pilule en spray ! Un pschitt, et c'est tout bon !
Et pour les garçons, la pilule n'est pas encore au point. En attendant le préservatif en spray, un pschitt sur le pénis, et un film parfaitement imperméable se formerait, moulé, épousant exactement ses contours, est à l'étude ! ! Avec ça, il n'y aura pas de problème de taille !

En attendant, pensez bien à une chose : seul le préservatif assure une double protection : contre les grossesses non souhaitées et contre les IST ! ! ! ! !

Dr Catherine Solano le 08/10/2007

Envoie ton témoignage !

S'inscrire