imprimer l'article

La lubrification : comment ça marche ?

On appelle ça couramment "mouiller". Mais ça vient d'où et ça sert à quoi ?

Chez les filles...
A l'œil nu ça ressemble à de l'eau. C'est un liquide produit uniquement dans les moments de désir et sous l'effet de l'excitation mentale ou physique. La lubrification met en jeu 2 éléments : la stimulation des glandes de Bartholin ainsi qu'un phénomène de transsudation (= transpiration) des parois vaginales. Elle va de paire avec l'allongement et l'agrandissement du vagin nécessaire pour la pénétration. Elle se met normalement naturellement en route lors des caresses préliminaires (si elles sont bien faites ;o). Sans elle, la pénétration est impossible ou très douloureuse. Si tu as des soucis de lubrification (stress, fatigue, maladie, raisons hormonales), tu peux utiliser un gel lubrifiant à base d'eau. Mais si le problème persiste, va consulter un gynécologue.

Chez les mecs...
Pas forcément systématique et beaucoup moins vitale pour l'acte sexuel que la lubrification féminine, les mecs sécrètent parfois sous l'effet de l'excitation quelques gouttes de liquide. Cette sécrétion est tout à fait involontaire et incontrôlable (au contraire de l'éjaculation). Elle est transparente et forme une sorte de fils un peu collants. Sécrété par les glandes de Cowper situées en arrière du pénis sous la prostate, ce liquide pré-éjaculatoire nettoie l'urètre (canal qui sert à éjaculer et à uriner) pour que les spermatozoïdes de la prochaine éjaculation ne soient pas endommagés par les restes d'urine. Et oui l'urine c'est acide et zozo le spermato n'aime pas beaucoup ça. Attention donc à ceux qui croient à la méthode à 2 balles du retrait avant éjaculation pour éviter les grossesses : ce liquide peut contenir des spermatozoïdes !

tasante.com le 08/01/2004

Envoie ton témoignage !

S'inscrire