imprimer l'article

Le patch contraceptif

À côté de la pilule,de l'implant, de l'anneau vaginal ou du stérilet (ou DIU), voici un autre moyen de contraception féminine.

Le patch contraceptif, comment ça se présente ?
Le patch se présente sous la forme d'un autocollant carré aux coins arrondis de couleur chair mesurant 4,5 centimètres carrés.

Le patch contraceptif, comment ça s'utilise ?
Le patch contient des hormones. Une fois collé sur la peau, les hormones traversent la peau pour aller dans la circulation et produire leur effet contraceptif. Le patch contraceptif il se met en place une fois par semaine et il se change au bout d'une semaine. Il faut donc 1 patch chaque semaine pendant 3 semaines suivies d'une semaine d'arrêt sans patch. Au total, on utlise 3 patchs pour un cycle.
Les emplacements conseillés pour coller le patch sont les fesses, les cuisses, les hanches et le ventre mais faut carrément éviter les seins ! Sinon, ça risquerait de les faire gonfler.

Le patch contraceptif, c'est efficace ?
Le patch  contient deux hormones 2 hormones (œstrogène et progestatif) assurant une comparable à celle de la pilule. Il aurait même tendance à être plus efficace, puisqu'il est plus difficile à oublier que la pilule. On n'en change qu'une fois par semaine. Il suffit donc d'y penser une fois par semaine.

Qui utilise le patch contraceptif ?
Seules 0,4 % des femmes françaises l'utilisent. (1) C'est peu et il est surtout prescrit par les gynécologues, plus souvent que par les médecins généralistes. Dommage, car il est pas mal pour les têtes en l'air. Cela dit, il faut quand même penser à changer le patch et à en recoller un nouveau le cycle suivant.

Et si j'oublie mon patch contraceptif ?

Si l'on garde le patch en oubliant de le changer, on reste protégée pendant 48 heures. On peut donc oublier de le changer pendant 48 h sans risque.
Si le patch se décolle entièrement, il continue à agir pendant 24 heures. Si la peau reste sans patch depuis plus de 24 heures, il faut tout de suite poser un nouveau patch et : Si c'était le premier patch du cycle qui s'est décollé, il faut prendre la pilule du lendemain, et utiliser un préservatif pendant 7 jours (ou éviter les rapports sexuels). Si c'était le deuxième patch, on recolle just eun nouveau patch sans souci. Si c'était le troisième patch, on zappe les 7 jours d'arrêt sans patch et on recommence tout de suite un nouveau cycle de 3 patch sans faire l'arrêt. Comme ça, on reste protégée.

Et si je perds mon patch, s'il se décolle ?
Et bien, tout a été prévu. En fait, le patch ne se décolle pas. Il a même été testé chez des filles qui pratiquent la natation ou des femmes qui aiment les saunas. Et il tient très bien. Pas de souci de ce côté. Par contre, parfois le bord du patch devient un peu moins net au bout d'une semaine.
Quand malgré tout on perd son patch en cours de route (le taux de décollement est de seulement 1,8% donc no stress), il continue à te protéger pendant 24 heures max. Il faut donc en recoller un vite fait.

Le patch contraceptif, comment se le procurer ?
Ce contraceptif, comme la pilule est toujours délivré sur prescription médicale. Il faut donc consulter un médecin, en ville, à l'hôpital ou dans un centre de planning. Petit bémol, le prix conseillé du patch contraceptif en France est de 15 euros environ pour un mois ce qui revient  plus cher que la plupart des pilules. Et il n'est pas remboursé.

Patch, c'est quoi les inconvénients ?
C'est le prix assez cher.
Ensuite, il présente exactement les mêmes inconvénients que la pilule estroprogestative, puisque ce sont exactement les mêmes hormones. Donc fumer avec le patch est déconseillé. Et le patch provoque le même taux d'accidents cardiovasculaires que la pilule.
Autre inconvénient, il se voit. Pour certains couples, c'est un avantage. Le garçon voit que sa copine a bien sa contraception en cours. Et la fille sait qu'elle a son patch, puisqu'elle le voit. Mais bien sûr, sur la plage, il est conseillé de le poser sur une fesse. Adieu les strings !

Le patch contraceptif, quel génération de contraception ?
Le patch contraceptif est équivalent à une pilule de 3ième ou 4ième génération. Il présente donc exactement les mêmes risques et les mêmes contre indications.

Le truc à ne pas oublier quand même : le patch ne remplace pas le préservatif et ne protège pas des IST

(1) Enquête Fecond, premiers résultats publiés dans « Populations et sociétés » n° 492 de septembre 2012. « La contraception en France : nouveau contexte, nouvelles pratiques ? » par Nathalie Bajos*, Aline Bohet*, Mireille Le Guen*, Caroline Moreau* et l’équipe de l’enquête Fecond.

Elles ont testé le patch... Mate leurs témoignages !

--
Teste-toi :
BB : prends-tu des risques ?

Va voir aussi :
Contraception, C quoi la + efficace ?
Avortement : pourquoi ça ne baisse pas ?
Bien choisir sa contraception

Discutes-en :
Trace sur le forum 100% contraception !
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !


Tasante.com le 08/11/2013

Envoie ton témoignage !

S'inscrire