imprimer l'article

Les zones hypersensibles du pénis...

Chez les mecs, la zone érogène numéro 1, c'est le sexe. Évident, simple ? Pas si sûr. Un pénis, c'est grand, sa surface est étendue (mais si, mais si), et quand on a envie de s'en occuper, on ne sait pas forcément par où commencer ! Alors : Où ? Comment ? Pourquoi ?

La zone de plaisir exquis.
Le top du plaisir masculin, c'est le gland. D'accord, mais plus précisément ? Il existe sur cet endroit pas mal de sensations différentes.
Là où le plaisir est le plus exquis, le plus "pointu", c'est juste sur le frein, ce petit bout de peau entre le gland et le prépuce. C'est ici que les capteurs de plaisir sont les plus nombreux.
Vient ensuite la couronne du gland, c'est-à-dire la frontière entre la peau du pénis et la muqueuse rose du bout. Cette couronne est très sensible sur tout le tour du pénis
Et puis, bien sûr, toute la surface du gland est très riche en corpuscules de volupté, capteurs de plaisir...

La zone de plaisir oubliée.
C'est celle du corps spongieux. C'est quoi ce truc ? C'est le dessous du pénis, partie cachée située contre les bourses au repos, qui en érection est moins dure que le dessus. Elle est très réceptive au plaisir, à condition de lui prodiguer des caresses assez appuyées, pas juste des effleurements. Les garçons le disent eux-mêmes, à cet endroit (tige du pénis), on doit le prendre en main comme quand on donne une poignée de main, donc fermement !

Les zones souvent zappées !
C'est l'endroit où le pénis s'enfouit sous la peau en entrant dans le corps. Il passe sous les testicules, et continue vers l'arrière, entre les jambes, au niveau du périnée. Là, il apprécie les caresses sous forme de pressions relativement fortes. Attention à ne pas faire mal aux testicules qui eux sont sensibles à la douleur !

Dans ces zones hyper réceptives, les caresses doivent toujours être très douces, le maximum de douceur étant à réserver au gland. Sinon, le risque, c'est de faire mal !

Une précision : chaque garçon est différent, et les zones érogènes ne sont jamais totalement superposables d'une personne à l'autre... Même si nous sommes faits un peu sur le même modèle au départ. Alors, même si les connaissances théoriques sont bien utiles, rien ne vaut l'amour et la connaissance de l'autre pour aller ensemble vers plus de plaisir !

--
Boutons ? Panne d'érection ? tu sais pas si tu dois voir le doc ?
Mate le dossier !
--

Dr Catherine Solano, médecin et sexologue. le 27/01/2004

Envoie ton témoignage !

S'inscrire