imprimer l'article

IST : les ados de plus en plus touchés

Une étude américaine vient de montrer les ravages des IST sur les ados . Des médecins français s'en sont servi comme point de comparaison pour étudier la situation en France. Mauvaise nouvelle : les 15/24 ans français seraient aussi touchés que les jeunes américains.

Comment ça se fait ?
C’est encore la faute au sida… C’est simple, dans les années 90 tout le monde mettait une capote car on avait la trouille d’attraper le sida. Maintenant on ne parle plus du sida, donc le réflexe capote se perd. En conséquence, la plupart des 15/24 ans ne connaissent pas les IST ou très vaguement et ne savent pas ce qu’est le sida…

Quelles IST frappent les ados ?
Les 3 infections qui touchent le plus couramment les 15/ 24 ans sont le papillomavirus (HPV), les chlamydiae et les trichonomases. L’herpès qui connaît une progression inquiétante surtout chez les petits français arrive en 4e position. Le plus grave, c’est que cette maladie se chope par simple contact, même sans pénétration. Autant dire qu’il faut se protéger dès les préliminaires… 2 millions de français seraient porteurs du virus. Le sida se place en 6e position.

IST : quelles conséquences ?
Rappelons que le sida est mortel. Aucun traitement ne peut le guérir à ce jour. C’est donc sans conteste l’IST la plus grave. Le HPV peut donner des verrues génitales et un cancer du col de l’utérus s’il n’est pas dépisté à temps. Les chlamydiae non soignés entraînent la stérilité. Les trichonomases sont responsables d’inflammations de l’urètre et du gland chez les garçons et de vaginites chez les filles. Il faut préciser que, dépistées à temps, ces 3 IST sont très facilement soignables mais elles sont malheureusement asymptomatiques, c’est à dire invisibles…

Comment éviter ces IST et se faire dépister ?
Le plus simple et le plus imparable reste la capote. Pour les filles, une visite annuelle chez le gynécologue permettra de les dépister à temps grâce à l’examen et au frottis et de les traiter, évitant ainsi de fâcheuses conséquences comme l’infertilité. Alors allez-y les filles, ce serait trop bête de ne pas en profiter, en plus c’est entièrement remboursé !!!

taSanté.com le 02/03/2004

Envoie ton témoignage !

S'inscrire