imprimer l'article

L'examen gynécologique annuel

L'examen gynécologique annuel, c'est quoi ? Des copines t'ont déjà parlé de frottis, d'examen des seins...ça sert à quoi ? Et si t'es un mec, tu veux comprendre les petits secrets des filles. Explications...

Lorsque tu vas voir un médecin pour la prescription d'une contraception (implant, patch, anneau vaginal, stérilet ou pilule), ce dernier te demandera de revenir, tous les ans ou tous les deux ans, pour un examen gynécologique dès que tu as eu tes premiers rapports sexuels. Tu n'es pas malade, tu n'as pas de problème gynécologique, tu n'aimes pas trop cet examen ! Et pourtant, c'est important... même si tu aimerais peut-être bien y échapper !

Pourquoi cet examen gynécologique est nécessaire ? Pour plusieurs raisons :
- Pour dépister une infection gynécologique ou une  IST (Infections Sexuellement Transmissibles) . Tu connais le sida. Il en existe d'autres, moins graves, car, souvent, elles se soignent mieux. Mais il vaut mieux en faire le diagnostic rapidement pour se soigner au plus vite. Cela évite des maladies, et aussi des problèmes de fertilité par la suite.
- Pour examiner ce qui est interne. Tes organes génitaux sont précieux et cachés. Tu ne peux donc pas toujours savoir ce qui s'y passe. L'examen gynécologique permet de voir de près l'intérieur de ton sexe : le vagin, le col de l'utérus grâce au spéculum (instrument que l'on met dans ton vagin).
- Pour palper l'intérieur de ton ventre. Même s'il ne les voit pas, le médecin peut percevoir, grâce au toucher vaginal, ton utérus et tes ovaires. Il peut ainsi, diagnostiquer une maladie que tu ne ressens pas forcément, pas et la traiter précocement, avant les complications.
- Pour faire un frottis vaginal qui dépiste les cancers du col. 

L'examen gynécologique, c'est quoi exactement ?
Après l'interrogatoire où le médecin te pose des questions, l'examen gynécologique comprend :
- Une installation. Tu t'allonges sur le dos, sur une table d'examen prévue à cet effet. Tu as enlevé ta petite culotte ! Tu écartes les jambes pour place tes pieds dans des étriers (ça s'appelle comme ça) pour tenir tes jambes en bonne position. Le médecin s'installe sur un tabouret entre tes jambes. Et c'est parti...
- Une observation de la vulve. Le médecin écarte tes petites lèvres et regarde ta vulve et l'entrée de ton vagin. Il peut déjà voir pas mal de choses ainsi.
- L'examen au spéculum, ustensile qui sert à écarter les parois du vagin en douceur pour examiner l'intérieur du vagin jusqu'au fond et observer le col de l'utérus.
- Le toucher vaginal au cours duquel le médecin entre deux doigts et palpe l'intérieur de ton vagin, le col de ton utérus, tes ovaires, ton utérus...
- La palpation des seins. Les tumeurs du sein sont rares quand on est jeune, mais il faut apprendre à les dépister.

Et aussi pendant l'examen gynécologique :
- Ta tension artérielle est prise à chaque consultation.
- Un bilan sanguin sera demandé régulièrement, si tu prends la pilule, si tu utilises un patch, un implant ou un anneau contraceptif. Il s'agit de doser le sucre et les graisses dans le sang. Une surveillance est importante car les hormones peuvent avoir des effets indésirables chez certaines filles.

 

Et si j'ai peur !
Si le spéculum et/ou le toucher vaginal te font peur ou t'ont déjà fait mal, dis-le à ton médecin. En effet, la peur peut contracter les muscles de ton vagin, le rendant plus étroit. Le toucher vaginal et le spéculum sont alors plus difficiles à réaliser. Ton médecin peut t'apprendre contrôler ces muscles. Si tu es détendue, c'est indolore.
Tu as le droit de refuser un examen gynécologique. Si le médecin ne te plaît pas, ne te met pas à l'aise, sort la phrase suivante : "Je ne souhaite pas me faire examiner aujourd'hui..." C'est ton droit le plus strict. 
 

La consultation gynéco est source d'infos
Cette consultation peut te permettre de discuter avec le médecin généraliste ou gynécologue et de poser toutes les questions qui te préoccupent sur la contraception, ta vie sexuelle, les petits problèmes qui te tracassent au niveau du sexe ou des seins, tes règles... Toutes questions peuvent être posées, profites-en !
Tout au long de ta vie sexuelle, avec ou sans contraception, le médecin pourra ainsi t'informer de l'état de tes organes génitaux, sur les questions que tu te poses, différentes au cours du temps, sur les progrès médicaux en ce domaine.

--

A lire aussi : Le frottis c'est quoi ? Entre gynéco et spéléo !
 

La rédaction de tasante.com relu par Dr Catherine Solano le 13/01/2010

Envoie ton témoignage !

S'inscrire