imprimer l'article

Urgence suicide !

T'en as marre de tout ? Ca t'arrive de penser au suicide ? Ou alors t'as des amis autour de toi qui vont pas bien et tu t'inquiètes pour eux ? Voici des infos, des conseils ainsi que les adresses utiles pour aider ou te faire aider :

1. Le suicide chez les ados

Les chiffres :
Le suicide est la 2ème cause de décès chez les 15-24 ans derrière les accidents de circulation.
-Suicides et TS :
Chaque année, on compte 10 000 suicides parmi les jeunes pour 40 000 tentatives. Selon les données du Baromètre Santé Jeunes (2000), 4,6% des jeunes de 12 à 25 ans ont déjà fait une tentative de suicide au cours de leur vie.
-La prise en charge :
Selon les dernières données (2000), lors de la dernière tentative, la prise en charge s'est faite de la manière suivante : 36,5% sont allés à l'hôpital et 42,5% ont été suivi par un psychologue ou un psychiatre.
-Evolution :
Depuis 1968, le nombre de suicide a augmenté de 72% ! Les spécialistes espèrent qu'on est arrivé à un palier.
-Rapport garçons/filles :
78% de garçons pour le nombre de suicides et 74% de filles pour le nombre de tentatives.

Les idées fausses :
-Les jeunes qui menacent de se suicider ne le font pas.
Faux : sur 10 personnes qui ont fait une tentative de suicide, 7 l'avaient déjà envisagé avec leur entourage. Toute allusion au suicide doit être prise au sérieux.
-Il faut souffrir d'une maladie mentale pour se suicider.
Non, seulement 10% des jeunes qui tentent de se suicider sont atteints d'une maladie mentale grave.
-Parler du suicide peut donner envie de le faire.
Contrairement à ce que l'on croit, l'idée du suicide n'est pas contagieuse. En posant des questions à un ado sur ses idées de suicide, on montre simplement qu'on a perçu sa détresse.
-Un jeune qui tente 1 fois de se suicider ne récidive pas.
C'est faux car si l'adolescent n'a pas l'impression d'avoir été entendu, il récidivera. C'est le cas de quatre jeunes sur cinq !

2. Les signes d'alerte
Il n'existe bien sûr pas de liste type, mais à partir du moment où tu constates un brutal changement de comportement d'un proche, c'est le signe que quelque chose ne tourne pas rond. C'est l'accumulation de signes inhabituels qui doivent t'alerter :
-L'isolement, le retrait. Par exemple, le fait de ne plus avoir envie de sortir, de voir ses amis et de rencontrer de nouvelles têtes.
-Tout d'un coup, tu remarques un manque d'intérêt pour les cours ou au contraire un investissement énorme et inhabituel.
-Les activités se font rares et se résument par exemple à fumer ou à écouter sans arrêt la même musique.
-Un comportement excessif : des clowneries incessantes ou au contraire un repli permanent dans sa chambre.
-Du laisser aller dans l'hygiène et l'apparence physique.
-Sans arrêt des plaintes, un manque d'envie pour tout, ou alors des prises de risque excessives.
-Des petites phrases du genre : « j'en peux plus et bientôt vous n'aurez plus à me supporter » ou « j'y arriverai pas, mieux vaut tout arrêter »...

3. Les aides, les causes...

-Interview du pédopsychiatre Philippe Jeammet : les causes et la prévention du suicide de l'adolescent.
-L'article de A. Tan, psychologue : comment aider et se faire aider ?
-A faire / A ne pas faire : extrait du livret « la prévention du suicide » édité par l'OMS.
-TS, suicide : que faire ? Comment éviter les TS et les récidives ? Quelle prise en charge ?

4. Les adresses et numéros utiles :

Le Fil santé-jeunes : écoute téléphonique réservée aux adolescents.
N° anonyme et gratuit : 0800-235-236

SOS Amitié : service d'écoute pour tout mal être.
Tous les numéros et adresses en France

Suicide Ecoute : service d'écoute pour la prévention du suicide.
Tél : 01 45 39 40 00

SOS Suicide Phénix : service d'écoute et d'accueil pour ceux qui ont des pensées suicidaires. L'accueil est anonyme et gratuit.
Paris : 36 rue Gergovie - 75014 Paris – 01.40.44.46.45
Lyon - 3 cours Lafayette - 69006 Lyon - 04.78.52.55.26
Bordeaux - 39 rue Jean Renaud Dandicolle - 33000 Bordeaux - 05.56.96.49.04




tasanté.com le 29/11/2004

Envoie ton témoignage !

S'inscrire