imprimer l'article

Je ne ressens rien quand je fais l'amour, suis-je normale ?

Ca y est tu l'as fait avec ton copain ? De son côté ça se passe bien, mais toi tu sais pas pourquoi tu ressens pas grand chose, en tout cas t'es carrément déçue, c'est pas du tout ce que tu t'imaginais...?

Eléonore est surprise. Elle vient de faire l'amour pour la troisième fois. Elle n'a jamais eu mal, même la première fois, et c'est tant mieux, mais elle n'a rien ressenti depuis de spécialement extraordinaire non plus : pas d'extrême plaisir, pas de jouissance incroyable, pas le moindre orgasme à l'horizon. Heureusement, ce n'était pas désagréable quand même !

Pourquoi une telle absence de sensations ?
C'est que l'intérieur du vagin est une zone qui contient très peu de capteurs de plaisirs. Ceux-ci sont concentrés au niveau du clitoris. Alors, la pénétration sexuelle provoque rarement l'éblouissement attendu ! De plus, si le pénis est sensible au frottement et à la vitesse, le vagin, lui ne l'est pas !
Un garçon relativement débutant ne peut pas le savoir. Il a tendance à s'activer d'une manière agréable pour lui, et il imagine ainsi donner également du plaisir à sa partenaire.
Or, le vagin est plutôt sensible à la pression et à la lenteur. Il faudra donc que le partenaire masculin apprenne à réfréner ses ardeurs, son envie de mouvements rapides et à trouver des positions sexuelles permettant d'appliquer une certaine pression sur les parois du vagin pour que des sensations voluptueuses surviennent enfin.
Et même à ce moment-là, le plaisir vaginal n'est absolument pas garanti !

En effet, le vagin, lors de son premier rapport sexuel, est en général totalement vierge. Il n'a guère connu de contacts ou alors celui d'un tampon, ce qui est loin d'être érotique ! Au contraire, le pénis a vécu des tas d'expériences (contact avec l'eau lors de la toilette, avec les vêtements, avec la main pour uriner ou pour se caresser...) Il est donc déjà très ouvert aux sensations et c'est bien pour cela que, dès le premier rapport sexuel, il connaît généralement beaucoup de plaisir. Au total, le vagin a des années de retard par rapport au pénis : 17 ans en moyenne (âge du premier rapport sexuel !)

Que conclure ?
Simplement qu'il faudra souvent des mois ou des années de pratique sexuelle pour érotiser le vagin, pour l'ouvrir aux sensations de plaisir, voire pour découvrir l'orgasme. C'est parfaitement normal. Et ce n'est donc pas un hasard si l'on entend parfois que la maturité sexuelle de la femme se situe aux alentours de 35 ans ! En attendant, il y a beaucoup d'autres plaisirs à découvrir et dont on peut profiter, en particulier ceux liés au clitoris... mais c'est une autre histoire !

<< Retour au dossier 100% Plaisir

--
Va voir aussi :
Orgasme clitoridien, orgasme vaginal ?
--

Dr Catherine Solano, médecin généraliste et sexologue. le 13/05/2005

Envoie ton témoignage !

S'inscrire