imprimer l'article

Une femme fontaine, c'est quoi exactement ?

Un nom poétique, une réalité méconnue : on estime pourtant à 10 % le nombre de femmes pouvant être qualifiées de « femmes-fontaines ». De quoi s'agit-il ?

En faisant l'amour, au moment de l'orgasme, ces femmes expulsent un liquide. Ce liquide sort en jet, par saccades, exactement comme l'éjaculation chez l'homme. C'est pourquoi on parle d' « éjaculation féminine » ! Ce phénomène ne correspond absolument pas à la lubrification vaginale. Il n'a
pas la même composition, n'est pas secrété au même moment et ne provient pas du même endroit. En effet, l'éjaculation féminine sort par l'urètre, orifice par lequel sort aussi l'urine !

Le problème, c'est que certaines personnes réagissent mal à cette expérience !
Certaines filles se sentent honteuses, pensant qu'elles ont uriné ! En effet, le liquide peut être très abondant, et inonder complètement le lit... Le garçon peut lui aussi se sentir très gêné. Mais les personnes bien informées réagissent souvent autrement. En effet, l'éjaculation féminine se produit toujours lorsque l'excitation est extrêmement forte et c'est un signe de plaisir très intense. Clara en témoigne : « À une période de ma vie, j'ai fonctionné en femme fontaine. Et je peux dire que j'étais avec un homme qui me procurait énormément de plaisir, des excitations très fortes. Avec mon copain actuel, c'est bien aussi mais beaucoup plus doux, moins puissant. C'est peut-être pour cela que mon corps ne réagit plus ainsi. » Un homme peut ainsi se sentir très fier de constater que sa partenaire est une femme fontaine : il sait qu'il lui donne beaucoup de plaisir !

D'où vient ce liquide ?
Il existe plusieurs hypothèses : près de la sortie de l'urètre, il existe des glandes périurétrales qui sont aussi appelées «prostate féminine ». Elles produisent un fluide qui est certainement un composant de l'éjaculation féminine. Chez certaines filles les glandes sont toutes petites et produisent peu de liquide et chez d'autres elles sont plus volumineuses. D'autres spécialistes pensent que ce liquide peut aussi venir de la vessie, même s'il ne s'agit pas de la même substance que l'urine. Les reins pourraient fonctionner différemment pendant le rapport sexuel, produisant un liquide particulier ! D'ailleurs, la plupart des femmes, même celles qui ne sont pas fontaines, peuvent constater qu'elles ont envie d'uriner après l'amour, et que ce liquide est alors beaucoup plus transparent que l'urine...

Au total, seules 10 % des femmes expérimentent un jour une « éjaculation ». On ne sait pas si toutes les femmes ont la capacité physique de vivre cette expérience lorsque le plaisir est intense, ou bien si seules certaines peuvent fonctionner de cette manière. Alors, un conseil : si ça t'arrive, pense que tu as de la chance, il y en a beaucoup qui aimeraient connaître ces sensations !
--
Tous les sexotests
--

Dr Catherine Solano, Médecin généraliste et Sexologue le 11/08/2005

Envoie ton témoignage !

S'inscrire