imprimer l'article

Protège tes yeux !

Tu vas peut-être avoir la chance d'aller décompresser pendant les vacances de février à la montagne. Si tu es très chanceux tu auras peut-être le plaisir de dévaler les pistes sous un ciel bleu et un grand soleil. Mais attention les yeux !

Il est impératif que tu les protèges. En effet, les rayons solaires se composent essentiellement de trois éléments : la lumière visible, les ultraviolets (UV) et les infrarouges (IR). Les IR, qui sont responsables de la sensation de chaleur, peuvent dessécher la cornée et entraîner une fatigue visuelle. Mais ce sont surtout les UV (UV de type A dits UV A, responsables du bronzage , et UV de type B, dits UV B, responsables des coups de soleil ) qui sont dangereux pour l'½il. Les UV peuvent entraîner une inflammation de l'½il (ophtalmie des neiges, très douloureuse), voire une vraie (et très grave) brûlure de la rétine. De plus, ils sont responsables d'une opacification prématurée du cristallin, c'est-à-dire d'une cataracte.

Les UV à la montagne sont plus agressifs que l'été à la mer car :
- d'une part, ils sont moins filtrés par l'atmosphère à 1500 ou 2000 mètres d'altitude qu'au niveau de la mer,
- d'autre part, la réverbération est beaucoup plus importante sur la neige que sur le sable de la plage (la neige reflète 85% des UV contre seulement 20% pour le sable).
De plus les nuages arrêtent les IR mais peu les UV. Ceci explique donc que même par temps couvert (voire par temps de brume à haute altitude) sur la neige, tu devras protéger tes yeux par le port d'une paire de lunettes de ski (ou d'un masque).

Tu dois les prendre :
- avec des verres de bonne qualité filtrant les UV A et B,
- bien enveloppantes , notamment avec des coques latérales, pour arrêter la réverbération venant du sol et des côtés.
Tu préféreras les verres dits organiques (en polycarbonate), réputés incassables et trois fois plus légers que les verres minéraux ("en verre", donc dangereux pour les pratiques sportives). L'efficacité de la protection ne dépend pas de la couleur des verres, mais de leur qualité. Tu choisiras donc la teinte qui te donnera le meilleur confort visuel : les verres bruns assurent un bon rapport entre les contrastes, les colorations grises ou vertes permettent une bonne restitution des couleurs. Les lunettes de sport peuvent éventuellement associer verres filtrants et verres correcteurs pour ceux dont la vue nécessite le port de verres correcteurs même pendant leur pratique sportive.

Tes yeux sont un bien trop précieux pour que tu les négliges. Investir dans une bonne paire de lunettes de soleil pour le ski, c'est garantir l'avenir de tes yeux, donc le tien !

Francis Pradeau - Médecin des hôpitaux le 11/01/2001

Envoie ton témoignage !

S'inscrire