imprimer l'article

L'Italie dit "oui" à la beauté, "non" à la maigreur !

Après l'Espagne, l'Italie se mobilise contre les diktats de la minceur dans le milieu de la mode... et ailleurs !

Lorsque la Ministre italienne de la jeunesse et des sports a découvert que 60,4 % des ados âgées de 12 à 14 ans voulaient être plus minces, et qu'1 sur 5 avait déjà fait un régime, elle a décidé de lutter contre la maigreur comme modèle de beauté, et a décidé de créer un code d'éthique contre l'anorexie.

C'est dans cette perspective que le 24 décembre dernier, elle a réussi à convaincre les professionnels de la mode de signer un texte "d'autoréglementation contre l'anorexie". Par ce manifeste, la Chambre nationale de la mode et l'association professionnelle Alta Roma s'engagent à ne plus faire appel, tant pour les photos que pour les défilés, aux jeunes filles de moins de 16 ans, ni aux femmes souffrant de troubles alimentaires.

Pour défiler, les mannequins devront dorénavant subir un contrôle médical et fournir un certificat qui répond aux critères scientifiques et des diagnostics en matière de désordres alimentaires, parmi lesquels sera indiqué l'Indice de Masse Corporel. C'est ainsi que les filles de moins de 18 d'IMC seront refusées de podium ! Pour info, un IMC de 18 correspond, par exemple, à une personne d'1m72 pour 53 kg !

Outre ces 2 critères, le texte impose également aux couturiers d'ajouter les tailles 42 et 44 à leurs collections. Enfin et surtout, les signataires de ce code s'engagent aussi à aider les institutions et les associations médicales spécialisées dans les pathologies de l'adolescent, et à travailler sur les campagnes de communication pour modifier positivement les modèles esthétiques qui les inspirent et les influencent.

RETOUR SUR LES FAITS :
Un mannequin meurt d'anorexie
La fin des mannequins qui ont faim

A LIRE AUSSI :
Le poids idéal
Pro-ana, pro-mia
Mince à tout prix, une maladie

FORUM :
Réagis au sujet, balance vite ton avis !

Tasante.com le 09/01/2007

Envoie ton témoignage !

S'inscrire