imprimer l'article

Bien faire pipi, tout un art

Une à deux heures par mois, soit un jour par an en moyenne, c'est le temps que tu passes à faire pipi. Quand tout va bien...

Uriner est le résultat d'un processus assez complexe, dont la moindre défaillance, peut tourner au désastre s'il n'est pas corrigé. Les acteurs de ce processus sont la vessie, le sphincter, la vessie elle-même, le cerveau et un certain apprentissage de la vie et de ses usages. En résumé, la vessie qui recueille l'urine en provenance des reins, envoie un message au cerveau lorsqu'elle est pleine. Le cerveau analyse la situation et envoie une réponse à la fois à la vessie et aux sphincters. Réponse positive : la vessie se contracte et le sphincter se relâche et tu urines. Réponse négative : tu as envie de faire pipi mais tu attends le moment approprié.

Si un des maillons de cette chaîne est grippé ou ne joue pas son rôle, la visite aux toilettes peut s'avérer trop pressante, involontaire, incomplète, difficile ou douloureuse, avec des effets qui débordent sur la qualité de vie. On considère que la norme est de 7 fois par jour et moins de 2 fois la nuit.
Les troubles les plus fréquents sont l'incontinence urinaire, auxquels peuvent appartenir le petit jet d'urine lors d'un éternuement, la fuite urinaire chez la femme enceinte ou la goutte retardataire de l'homme. On pense que 10 % de la population est concerné. Autre trouble assez fréquent : les cystites ou infections urinaires assez douloureuses, qui peuvent évoluer en troubles rénaux, si elles ne sont pas soignées.

Pour faire passer le message que faire pipi c'est sérieux ! et quand ça se dérègle, il faut réagir, l'association Française d'Urologie organise la semaine de l'incontinence, du 2 au 6 avril. Jeudi et vendredi tu peux même poser tes questions à des spécialistes au 0 820 202 502 (0.09 euro/minute). Parce que c'est peut-être plus facile d'en parler par téléphone...
--
Pipi au lit : l'énurésie
--

tasante.com le 02/04/2007

Envoie ton témoignage !

S'inscrire