imprimer l'article

Mater les pubs nuit à la santé

Le principe des avertissements sur les paquets de clopes a été étendu le 28 février 2007 aux publicités pour certains produits alimentaires.

Pourquoi
En 2001, sous l'impulsion de Bernard Kouchner, l'état s'est donné un programme pour promouvoir une alimentation favorable à la santé. Un de ses objectifs était de contrebalancer l'influence de la publicité, notamment sur les habitudes alimentaires des enfants et des ados. On sait en effet, qu'une mauvaise nutrition joue un rôle important dans de multiples problèmes et maladies (diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires, certains cancers...).

Comment
Il a fallu 6 ans pour que ces avertissements soient mis en place. Ils sont censés remettre en tête, les 4 principes d'une alimentation saine :
- Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour
- Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière
- Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé
- Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas

Cette mesure concerne les pub et les brochures et les marques ne peuvent y couper sauf si elles acceptent de payer une amende équivalente à 1,5 % du coût de leur pub. Elle concerne les produits alimentaires transformés et les boissons lorsqu'il y ajout de sel, de sucre ou d'édulcorant. Les produits alimentaires bruts, tels les fruits, les légumes, les œufs ou juste découpés ou hachés (viande fraîche ou poisson), congelés ou surgelés et/ou mis en conserve sans aucun ajout (sauf l'eau) ne sont pas concernés.

Retour

tasante.com le 24/04/2007

Envoie ton témoignage !

S'inscrire