imprimer l'article

Les spermicides, une autre contraception

Le principe des spermicides est d'agresser chimiquement les spermatozoïdes pour les rendre inaptes à féconder un ovule.

En pratique, ça se présente comment ?
Les spermicides se présentent sous forme d'ovules, sortes de suppositoires vaginaux qui doivent fondre pour développer leur effet. Ils existent aussi en crème et l'effet spermicide est alors immédiat. L'éponge spermicide imprégnée de produit actif est une autre alternative ; elle peut s'introduire dans le vagin bien avant le rapport sexuel.

Comment on les utilise ?
Les ovules doivent se placer dans le fond du vagin et il faut attendre qu'ils fondent (une dizaine de minutes) avant la pénétration. On peut bien sûr se faire des câlins en attendant...

Les crèmes sont utilisables grâce à un applicateur au bout d'un tube. Cela permet d'introduire le produit actif au fond du vagin juste avant le rapport sexuel. Attention, pour le gel ou l'ovule spermicide, en cas de deuxième rapport sexuel, il faut remettre du spermicide.

L'éponge, elle, se positionne aussi au fond du vagin. Elle peut être placée plusieurs heures avant une relation sexuelle et son activité persiste pendant 24 heures, y compris si l'on a plusieurs rapports sexuels. Elle doit être laissée en place au moins 6 heures après le rapport sexuel et retirée ensuite.
Un détail important : après l'amour, la toilette est permise, mais à l'eau pure. Car le savon au niveau de la vulve inactive les principes actifs des spermicides et augmente le risque de grossesse.

Pourquoi on peut choisir les spermicides comme contraception ?
- C'est qu'il n'existe pas d'effets indésirables sur l'organisme, puisque le produit reste cantonné à l'intérieur du vagin. Les filles qui ont des contre indications à des méthodes comme la pilule, le stérilet ou l'implant peuvent en bénéficier.
Les spermicides ont un effet lubrifiant qui peut être agréable.
- C'est qu'on n'a pas besoin d'ordonnance du médecin. Les spermicides sont en vente libre sans ordonnance et on peut être autonome dans sa contraception.
- Pour les personnes qui utilisent des préservatifs et qui veulent minimiser les risques de grossesse, c'est un plus. Car les préservatifs sont compatibles avec les spermicides.
- Pour les femmes qui utilisent le diaphragme ou la cape cervicale, car ils en sont l'indispensable complément. Mais dans ce cas, il n'y a pas d'effet protecteur contre les infections sexuellement transmissibles.

Pourquoi on peut ne pas vouloir choisir ce mode de contraception ?
Parce que l'on a une contre indication à cette méthode : une irritation gynécologique, une mycose, une infection sexuellement transmissible (IST), une infection urinaire, ou une lésion du col de l'utérus.
Parce qu'on n'a pas envie de se mettre quelque chose dans le vagin, le geste étant difficile pour certaines filles.
Mais surtout à cause de son efficacité qui est loin d'être excellente.
Le taux d'échec de ce moyen de contraception est très élevé en comparaison des autres méthodes.

Au final, les spermicides, pourquoi pas en complément du préservatif...
Cela peut être une solution si tu as des rapports plutôt espacés et que tu te protèges bien. Dans ce cas, choisis plutôt l'éponge spermicide, plus fiable. (14 euros environ la boite de 6).

Et encore une précision : les spermicides ne sont pas tellement idéaux si tu as des rapports sexuels tous les jours. En effet, leur effet spermicide pourrait à la longue, entraîner un effet irritant sur ta muqueuse.

Dr Catherine Solano - Médecin généraliste et Sexologue le 08/10/2007

Envoie ton témoignage !

S'inscrire