imprimer l'article

Bien choisir sa contraception

La contraception, ça ne doit pas être un choix du seul médecin, mais aussi de chaque femme (puisque pour le moment, il existe surtout des contraceptions féminines), ou mieux : de chaque couple. Parce que discuter choisir sa contraception à deux c'est encore mieux.

Pourquoi est-ce important de choisir soi-même ?
Parce qu'une contraception choisie sera une contraception plus efficace. On la choisit en fonction de sa vie amoureuse, de son caractère, de son mode de vie, et de ce qui nous paraît le plus intéressant comme avantages (efficacité, facilité d'emploi, absence d'effets secondaires...) et le plus acceptable comme inconvénients. Ainsi, une fille peut préférer la pilule pour son côté pratique et efficace et une autre choisir le stérilet se sachant tête en l'air (peur d'oublier la pilule) ou n'aimant pas l'idée de prendre des hormones. Une autre choisira l'implant pour ne plus y penser pendant plusieurs années et une autre le préservatif associé aux spermicides pour l'absence d'effets secondaires... Aucune méthode n'est la méthode idéale pour tous, il existe plutôt des méthodes qui conviennent plus ou moins bien selon le mode de vie et le moment de vie. Cela signifie aussi que l'on change généralement de mode de contraception plusieurs fois dans sa vie.

Comment bien choisir sa contraception ?
La première étape est de s'informer, si possible avant même d'en avoir besoin, afin de connaître les avantages et inconvénients de chaque méthode. Il semble aussi important de s'informer sur toutes les méthodes sans exception et sans idées préconçues : pilule minidosée ou pilule progestative, patch, anneau contraceptif, implant, stérilet (ou DIU), préservatifs masculins ou féminins, spermicides, méthodes naturelles, cape cervicale ou diaphragme.
A côté de la contraception, il est bon de se renseigner aussi sur la contraception d'urgence (pilule du lendemain). Cela permet de mieux réagir en cas de problème ou d'informer une personne de ton entourage qui se pose des questions.

Quel est le rôle du médecin ?
Il est de t'aider à t'informer et de délivrer une contraception. En effet, même si tu peux choisir, il faut que cette contraception soit compatible avec ta santé. En cas de contre indication, le médecin peut refuser de faire une ordonnance, et c'est normal. Mais il ne doit jamais t'imposer un choix. Il doit te conseiller et t'aider à trouver le meilleur moyen contraceptif pour toi.
Sache que cet aspect conseil, tu peux aussi le trouver dans les centres de planification (planning familial ou centres de planification) : pour avoir toutes les coordonnées de ces centres, va sur le site www.choisirsacontraception.fr
Une fois que tu t'es informée et que tu es prête, il reste encore à penser à un autre aspect de la vie sexuelle que celui de la possibilité d'une grossesse : le risque d'infection sexuellement transmissible. Ainsi, même si tu n'as pas choisi le préservatif comme contraception, tu dois l'utiliser comme protection contre les IST si tu veux pouvoir faire l'amour en toute sécurité... tout du moins au début d'une relation, tant que vous n'avez pas fait un test de dépistage du sida et vérifier qu'il était négatif... et ça ne vaut que si vous êtes tous les deux fidèles !

Dr Catherine Solano - Médecin généraliste et Sexologue le 11/10/2007

Envoie ton témoignage !

S'inscrire