imprimer l'article

Comment limiter les risques de cancer du col de l'utérus ?

Une femme a 70 % de risque d'être un jour au contact du papillomavirus, virus qui entraîne parfois des cancers du col. Pourtant il y a des précautions à prendre pour limiter ce risque. Mate les explications.

- Limiter le nombre des partenaires sexuels : en effet, plus on a de partenaires, plus on risque de rencontrer un jour ou l'autre les papillomavirus. Même si bien sûr, un seul partenaire peut suffire.

- Commencer sa vie sexuelle plus tard ? Les premiers rapports sexuels précoces sont un facteur qui augmente le risque de contracter les papillomavirus, sans doute parce que le corps encore immature se défend moins bien. Il en est ainsi pour toutes les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) pour lesquelles les très jeunes filles ont un risque augmenté, les muqueuses étant plus perméables.

- Utiliser des préservatifs ?
Oui, mais le préservatif n'est pas extrêmement efficace contre les papillomavirus qui ne se trouvent pas seulement sur les muqueuses, mais aussi sur la peau.

- Eviter de fumer. Même si le contact avec les papillomavirus est indispensable pour fabriquer un cancer du col, le tabagisme augmente énormément le risque de cancer du col de l'utérus. En effet, les substances qui passent dans le sang quand on fume sont excrétées au niveau du col de l'utérus où elles entretiennent une irritation favorable au cancer. Et plus on fume, plus le risque augmente. Les femmes qui déclarent avoir déjà fumé ou fumer actuellement ont deux à trois fois plus de risque de développer un cancer du col de l'utérus ou des lésions précancéreuses que des femmes qui n'ont jamais fumé. (source : société de recherche sur le cancer)

- La prise de pilule
augmenterait à long terme le risque de cancer du col (mais elle diminuerait le risque de cancer des ovaires et du corps de l'utérus).*
On constate 4,5cancers pour mille chez celles qui ont pris la pilule entre 20 et 30 ans au lieu de 3,8 cancers pour mille chez celles qui ne l'ont pas prise.

- Éviter l'alcool. Il augmente la plupart des cancers...

- Se faire vacciner avant ses premiers rapports sexuels. Cela fait diminuer de 70 % le risque de cancer du col. Il faudra probablement faire des rappels de la vaccination après quelques années. Pour l'instant, on sait que le vaccin protège au moins pendant 4 ans et demi.

- Consulter toute la vie et régulièrement, au moins tous les 2 ou 3 ans un gynécologue pour pratiquer des frottis de dépistage du cancer du col, et cela même quand on est vaccinée.

Retour au dossier !

* ( J. Smith, J. Green, A. de Gonzalez, P. Appleby, J. Peto, M. Plummer, S. Franceschi, V. Beral Cervical cancer and use of hormonal contraceptives: a systematic review. The Lancet, Volume 361, Issue 9364, Pages 1159-1167)

Dr Catherine Solano - Médecin généraliste et Sexologue le 17/01/2008

Envoie ton témoignage !

S'inscrire