imprimer l'article

Le sport, c'est bon pour le moral...

Tu as le moral dans les chaussettes ? Tu te sens déprimé(e) en ce moment ? Et si tu te mettais au sport ! C'est The solution miracle contre la morosité et c'est excellent pour la santé... et pour la ligne bien sûr !

Test : Es-tu en forme ?


Quand c'est la déprime y a les médocs...
Quand ton moral flanche, c'est une déprime. Passagère et durable, elle te plombe, te donne envie de ne rien faire, te démotive, te rend l'humeur noire. Et ça peut parfois être encore plus grave quand c'est une dépression qui cette fois est une maladie. Pour d'autres, la déprime, ça n'existe pas, mais l'angoisse et le stress sont des amis toujours présents. La solution ? Sourire à la vie ou rester toujours zen, c'est facile à dire. Prendre des antidépresseurs ou des anxiolytiques, pourquoi pas, mais il y a beaucoup mieux.

Mais y a mieux. C'est quoi ? C'est le sport !
Une étude (1) a comparé l'effet d'un antidépresseur avec celui du jogging. Après 4 mois, le résultat était identique, le jogging est aussi efficace que le médicament. D'ailleurs, prendre un médicament en plus du jogging n'ajoute rien. Après un an de ce traitement, 92 % de ceux qui joggent se portent bien, alors que plus d'un tiers de ceux qui prennent l'antidépresseur ont rechuté.

Une autre étude (2) aujourd'hui classique a montré que les personnes qui pratiquent le vélo d'appartement se sentent plus détendues, se trouvent plus d'énergie, et que ces effets positifs sont toujours présents un an plus tard. Ce sport (comme d'autres) a donc à la fois une action sur l'anxiété, car il détend, et sur la déprime (qui paralyse) en stimulant l'énergie.

Oui mais quand on vit un événement terrible comme un décès dans la famille, une maladie grave, le divorce de ses parents... Le sport peut-il quelque chose ?
La réponse est oui. Cela a été étudié, il y a des années chez des personnes à qui l'on annonçait qu'elles étaient séropositives pour le sida. Nouvelle atroce à une époque où l'on ne disposait pas encore des médicaments actuels. Et bien, les personnes séropositives qui pratiquaient un exercice régulier semblaient être protégées contre la peur et le désespoir.

Et puis, même quand on n'est pas déprimé ou anxieux, faire du sport fait du bien. En effet, l'exercice régulier permet d'éviter ces sentiments d'angoisse ou de dépression. Une autre étude (3) encore a montré que ceux qui font de l'exercice ont moins de chance de connaître un épisode dépressif dans les 25 ans qui suivent !

Comment agit le sport ?
Par plusieurs mécanismes. D'abord un mécanisme qui fait circuler le sang et oxygéner le cerveau, fabriquer des substances qui procurent un sentiment de bien-être, les endorphines. Mais il agit aussi psychiquement. En effet, en courant, on bloque les pensées négatives qui entretiennent l'anxiété et la dépression, comme par exemple : « je suis nul, je ne vaux rien, tout le monde se fiche de moi, personne ne m'aime, je ne réussirai jamais rien... » Quand on fait du sport, on se concentre sur sa respiration, ses mouvements, et du coup, on balaye ces pensées qui participent au maintien de la déprime.

Alors, on si tu es déprimé ou anxieux, on ne te dit pas « Lève toi et marche », mais plutôt « Prends tes baskets et cours »...

Tu veux en savoir plus ?

Lis l'ouvrage qui cite toutes ces études : Guérir, le stress, l'anxiété, et la dépression sans médicaments ni psychanalyse de David Servan Schreiber aux éditions Robert Laffont.

Sources :
(1) : Babyak M, J.A. Blumenthal et al (2000) « Exercice treatment for major depression : Maintenance and therapeutic benfit of 10 months » Psychosomatic Medicine vol 62 (5), p 633-638.
(2) DiLorenzo et al (1999) : « Long term effects of aerobic exercise on psychological outcomes » Preventive Medicine, vol 28 (1) p 75-85.
(3) Paffenbarger, R.S., I.-M Lee et al (1994), « Physical activity and personal caracteristics associated with depression and suicide in American college men » Acta Psychiatrica Scandinavia (suppl) vol 377, p 16-22.

Dr Catherine Solano - le 23/02/2012

Envoie ton témoignage !

S'inscrire