imprimer l'article

Le cannabis rétrécit le cerveau !

Tu fumes des joints de temps en temps ? Ou régulièrement ? Attention, à la longue, ça risque de faire fondre ton cerveau. Tu nous crois pas ? Et pourtant, c'est bien vrai ! Mate les explications... Ca peut aider.

Commence par tester ta dépendance au shit : Le chitomètre !

En France 1,2 millions de personnes consomment régulièrement du cannabis. Une étude vient de montrer que leur cerveau en supportait les conséquences. Sous l'effet de joints réguliers, certaines zones du cerveau voient leur structure se modifier, leur volume fondre, entraînant la perte de certaines de leurs capacités de fonctionnement habituel, en particulier celles liées à la mémoire et aux émotions.

Le cannabis entraîne ainsi des pertes de mémoire, des troubles de concentration, des difficultés d'attention et des troubles du langage, des problèmes émotionnels...

Le cannabis agresse une zone du cerveau appelée l'hippocampe, qui sert à mémoriser des événements, des mots, à stocker des souvenirs. Sous l'effet chronique du cannabis, l'hippocampe diminue de volume et cela d'autant plus que la personne a exposé son cerveau à des doses cumulées importantes de cannabis au fil du temps. Cela entraîne un risque au niveau des capacités d'adaptation, de mémoire, de langage.

À force de forcer sur la fumette, on risque donc de ne plus trouver ses mots, de tout oublier...

Une autre zone du cerveau diminue sous l'effet des joints, l'amygdale cérébrale. Quand cet endroit rétrécit sous l'effet du cannabis, il ne fonctionne plus aussi bien dans son rôle de gestion des émotions. Un consommateur régulier aura donc tendance de passer de la franche rigolade à l'agressivité, ou au contraire à la passivité totale sans raison apparente. Ses émotions ne sont plus gérées normalement. C'est peut-être par cet effet que le cannabis a un effet néfaste sur le psychisme, augmentant le risque de troubles mentaux tels que les dépressions, l'anxiété, les états limites...

Patrick, 30 ans qui fumait régulièrement depuis pas mal de temps avoue : « J'ai totalement arrêté le shit quand j'ai senti des trous de mémoire de plus en plus fréquents. Cela m'a horriblement angoissé car je sentais que ce n'était pas normal. Je sais bien que les trous de mémoire, tout le monde peut en avoir, mais chez moi, ça prenait des proportions inquiétantes. Surtout que je consommais aussi de l'ecstasy ce qui ne devait rien arranger. J'avais l'impression qu'Alzheimer me guettait. Pourtant, c'est une maladie de vieillards ! »

Bien que le cannabis soit la plus consommée des substances psychoactives illicites, il y avait peu d'études sur ses effets à long terme jusqu'ici. L'étude rapportée ici signale que ces résultats ne font que confirmer chez l'humain ce que l'on connaissait déjà chez les animaux.

L'étude qui vient d'être publiée est rapportée dans la revue « Cerveau et Psycho » de juillet-août 2008. Cette étude a porté sur des hommes dont l'âge moyen était de 40 ans et qui fumaient 5 joints par jour depuis 10 ans. (M.Yücel et al. Regional brain abnormalities associated with long-term heavy cannabis use. In Arch. Gen. Psychiatry. Vol 65 p 694, Juin 2008)

Alors, t'en penses quoi ? Trace sur le forum illicite et donne tes impressions !

+ de tests :
Teste ta dépendance au shit !

Au fait, pourquoi tu fumes ?
 

Et aussi :
Drogue: la production mondiale

 --
Deviens Fan de Tasante sur Facebook !

Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

Dr. Catherine Solano - médecin généraliste le 17/07/2008

Envoie ton témoignage !

S'inscrire