imprimer l'article

J'ai du mal à éjaculer...

Pour certains garçons, ça dure trois plombes : lors d'une relation sexuelle, ils éprouvent du désir, de l'excitation, mais l'éjaculation ne vient pas, ou alors très difficilement. Pourquoi leur corps fonctionne-t-il ainsi, et que faire pour que cela s'améliore ?

Pas plus agréable de peiner que d'être une fusée !
L'éjaculation précoce est plus fréquente que l'éjaculation retardée ou l'anéjaculation (absence d'éjaculation). En effet, les jeunes hommes qui commencent leur vie sexuelle ont le plus souvent tendance à éjaculer trop rapidement, à ne pas savoir retarder la survenue de cette éjaculation. C'est l'éjaculation précoce. Pourtant, pour certains, c'est la situation inverse. Ce summum du plaisir où l'orgasme et l'éjaculation surviennent ne veut pas se déclencher. Et c'est gênant et pas forcément agréable pour la partenaire...

Explications au phénomène de l'éjaculation difficile.
La cause fréquente de l'éjaculation difficile, c'est la consommation d'une substance chimique : les antidépresseurs, ou certains médicalements, l'alcool ou le cannabis en particulier. Ce sont des ralentisseurs de l'éjaculation qui en arrivent souvent à la bloquer complètement. Dans ce cas, il suffit d'éviter toutes ces substances pour que tout rentre dans l'ordre (à condition que le médecin soit d'accord pour arrêter le traitement s'il s'agit d'un médicament).

Difficile d'éjaculer avant la puberté !
Avant la puberté, un garçon ne peut pas éjaculer. Son corps n'est pas encore suffisamment mature. S'il se lance très tôt dans une vie sexuelle, il se peut que son corps ne soit pas encore apte à éjaculer. Dans ce cas, la seule solution, c'est la patience...

Pas d'excitation = pas d'éjaculation !
Pour éjaculer, il est indispensable de ressentir un niveau d'excitation très élevé. Quand un garçon n'éprouve pas cette excitation, la tension n'est pas suffisamment haute pour déclencher l'éjaculation, même si elle suffit pour l'érection. C'est ce qui peut se produire chez quelqu'un qui fait l'amour sans en avoir réellement envie, juste par curiosité. Cela peut aussi survenir chez un garçon qui a une aventure d'un soir avec une fille qui semble partante, mais qui ne lui plait pas réellement...

Le dégoût peut bloquer l'éjaculation
Un autre phénomène peut entrer en jeu. Il s'agit des émotions négatives. Si quelqu'un se sent dégoûté par le sexe, très anxieux, ou honteux, l'émotion d'excitation peut se trouver très amoindrie par des sentiments contraires et ne plus suffire à faire monter la tension sexuelle à un niveau qui entraîne le déclenchement de l'éjaculation.

A chacun sa méthode pour l'éjaculation
Un élément très important est aussi l'apprentissage de l'éjaculation. Quand un garçon devient adolescent, il découvre un jour la masturbation (ou autoérotisme). Il va ainsi plus ou moins rapidement parvenir à déclencher seul une éjaculation par des caresses, des contacts, des pressions. Or, pour y parvenir, chaque garçon développe sa propre méthode en fonction du hasard des expériences. Par exemple, un jeune garçon qui remarque qu'en se frottant contre quelque chose, il provoque des sensations agréables aura tendance à reproduire cette expérience. Un autre qui découvre le plaisir d'amener le jet d'eau de la douche sur son sexe peut trouver ainsi son plaisir. Ces expériences très personnelles et très variées conditionneront par la suite l'éjaculation.
Si la stimulation habituelle de la masturbation ressemble à celle d'une relation sexuelle avec pénétration vaginale (en clair des frottements dans l'axe), ce garçon éjaculera facilement en faisant l'amour. Si au contraire, cette stimulation lors de la masturbation est très différente de celle ressentie lors d'une relation sexuelle (par exemple des pressions, des pincements ou le jet d'eau), ce garçon éjaculera difficilement au début de sa vie sexuelle. Il aura besoin d'un apprentissage pour cela, exactement comme toutes les filles ont besoin d'un apprentissage pour ressentir avec plaisir les stimulations vaginales.
Le garçon qui sait éjaculer par la masturbation en serrant et coinçant son sexe entre ses jambes pour y exercer une pression utilise une stimulation très différente de celle du frottement avec la muqueuse vaginale. Idem pour celui qui utilise le jet d'eau de la douche. Il se peut qu'il ne réussisse pas à éjaculer la première fois... ni les fois suivantes.

La solution : l'entraînement ?
Il est ainsi possible, pour un garçon qui a des difficultés à éjaculer, de rechercher à s'entraîner seul à pratiquer la masturbation avec une technique qui se rapproche d'une relation sexuelle, le plus simple étant les mouvements de va-et-vient avec la main positionnée sur le pénis enduit de gel lubrifiant, ce qui produit un frottement humide...
Cet entraînement n'est bien évidemment pas obligatoire. On peut aussi choisir de laisser le corps s'habituer aux sensations du contact vaginal et trouver lui-même à son rythme le chemin de l'orgasme et de l'éjaculation.

Un rythme pour mieux éjaculer...
Une pratique peut empêcher l'éjaculation de survenir, c'est le rythme des mouvements de va-et-vient. Quand on commence par des mouvements de va-et-vient lents et que l'on accélère progressivement, c'est plus difficile d'éjaculer. Il vaut mieux pratiquer des mouvements lents, puis accélérer d'un coup pour déclencher l'éjaculation.

Recommencer, c'est pas gagné !
La première éjaculation est toujours plus rapide que la deuxième elle même plus rapide que la troisième. Si le garçon éjacule pendant les préliminaires, il est normal qu'il lui soit difficile ensuite d'éjaculer pendant un rapport sexuel. C'est la vie, c'est normal !

Bander ses muscles pour éjaculer ?
La tension musculaire a besoin d'être à un certain niveau pour que l'éjaculation se mettre en chemin. Si le corps est tout détendu musculairement, si les muscles sont entièrement au repos, l'éjaculation est difficile. Un certain degré de tension physique est indispensable (il ne s'agit pas d'une tension psychologique, mais de muscles contractés). C'est pourquoi, il suffit parfois de contracter les muscles fessiers ou les abdominaux pour augmenter ses chances d'éjaculer rapidement.

Le X et la masturbation, anti-éjaculation ?
Quand on est habitué à regarder des films X et à pratiquer la masturbation devant, et cela souvent et régulièrement, le corps s'habitue à certaines images pour l'excitation. Il peut avoir du mal à trouver son excitation dans un rapport réel en 3D, avec contact, odeur, échange de paroles. Il est déboussolé. Et puis, la masturbation très fréquente rend plus difficile l'éjaculation. La solution, c'est d'arrêter le X et de limiter la masturbation en fréquence... Et voir ce que ça donne.

Difficile d'éjaculer ? Le préservatif n'est pas ton ami...
Le préservatif peut se révéler un élément très négatif pour éjaculer. Le latex (ou le polyuréthane pour les allergiques au latex) isole la peau et les sensations étant un peu moins fortes, cela suffit parfois à bloquer l'éjaculation. C'est un phénomène recherché par ceux qui éjaculent trop vite ! Alors, l'idéal est dans le cadre d'une relation durable et fidèle de réaliser un test de dépistage du sida pour pouvoir se passer de préservatif.

Le manque de lâcher prise en question.
A côté de toutes ces raisons pour ne pas éjaculer (ou difficilement), il existe des garçons ou des hommes qui ne parviennent pas à se laisser aller au plaisir. Ils ont souvent un caractère tendance rigide, voulant bien faire, se contrôlant, et cela retentit sur leur sexualité. Dans ce cas, il leur faut apprendre à se lâcher. Par une psychothérapie, une évolution personnelle, des échanges et des changements grâce à l'autre... Sans ces changements, ils continuent à fonctionner sur un modèle psychologique qui bloque leur éjaculation.
Une des causes aussi de ce manque de lâcher prise, c'est la peur de la grossesse. Et oui, certains garçons la craignent et leur corps refuse d'éjaculer pour les en protéger !

En connaissant ce fonctionnement, tu peux parvenir à améliorer ta sexualité si tu es un garçon ou bien à informer ton ami si tu es une fille... Car tout le monde gagne à mieux comprendre comment tout cela fonctionne !

Et toi, t'as déjà eu du mal à éjaculer ? Ton mec a déjà eu ce problème ? Témoigne sur le forum !

Va voir aussi :
Tu éjacules trop vite ?
Tout sur ton sperme !
La 1ère fois, ça se prépare !

Teste-toi :
Es-tu une bombe sexuelle ?
Es-tu prêt(e) pour la 1ère fois ?

--
Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

Dr Catherine Solano - médecin sexologue le 25/11/2012

Envoie ton témoignage !

S'inscrire