imprimer l'article

Le don de moelle osseuse : comment ça se passe !

Maintenant que tu sais ce qu'est la moelle osseuse et l'importance de s'inscrire sur les listes de donneurs, rentrons plus dans les détails avec le parcours du don de moelle osseuse et les différentes façons de la prélever...

Le parcours du don :
1. Se procurer gratuitement sur le site www.dondemoelleosseuse.fr ou au 0 800 20 22 24 un document
d'information et remplir la demande d'inscription sur le Registre français

2. Se rendre dans un centre d'accueil pour un entretien et un examen de santé

3. Signer la lettre d'engagement en présence d'un médecin

4. Se soumettre à un prélèvement sanguin, qui permettra de déterminer la carte d'identité biologique (typage HLA), pour enregistrement ensuite dans le Registre national.

5. Lorsqu'un malade compatible a besoin d'une greffe, être convoqué par le centre d'accueil pour un entretien et des examens complémentaires. A ce stade, la personne volontaire est pressentie pour donner mais ce n'est pas encore une certitude. Les résultats de ces examens complémentaires sont transmis au centre greffeur qui prendra la décision finale. Le centre d'accueil se charge d'informer le volontaire de la décision finale.

6. Si le donneur est sélectionné pour ce don, se rendre au Tribunal de Grande Instance de son domicile afin de confirmer son consentement au don de moelle osseuse. Cette démarche permet de recueillir le libre accord du donneur pour le prélèvement et d'attester qu'il a été correctement informé de la procédure.

7. Dès que le prélèvement de moelle osseuse est planifié (1 à 3 mois à l'avance), prendre les dispositions nécessaires et s'organiser sereinement. Dans le même temps, le malade reçoit la préparation médicale à la greffe, appelée « conditionnement ». 

Il existe 2 types de prélèvement possibles :
Il existe 2 types de prélèvement, qui diffèrent par leur technique et la nature des cellules souches hématopoïétiques recueillies. C'est le médecin greffeur qui choisit l'une de ces 2 techniques de prélèvement, en fonction des besoins du malade à greffer et de la situation du donneur. Quelque soit le mode de prélèvement, l'établissement de santé qui le réalise prend en charge les frais d'examens afférents à ce prélèvement, la totalité des frais d'hospitalisation, rembourse les frais de transport et, le cas échéant, indemnise de la perte de rémunération subie par le donneur. Le don de moelle osseuse est un véritable engagement qui ne demande finalement, que quelques heures de sa vie pour aider à sauver celle d'autrui.

Le don de moelle osseuse sous anesthésie générale
Une fois la date du prélèvement établie, le centre d'accueil, en lien avec le Registre France Greffe de Moelle, se charge :
- de contacter le service d'hématologie de l'hôpital où le prélèvement aura lieu,
- de prendre rendez-vous avec l'équipe médicale de prélèvement,
- de réserver une chambre dans un service de l'hôpital.
Le centre organise avec le donneur la consultation pré-anesthésique. C'est grâce à cette consultation que l'équipe médicale pourra établir l'aptitude finale à donner. L'hospitalisation du donneur ne dépasse pas 48 heures : la veille du prélèvement, il entre à l'hôpital, rencontre l'anesthésiste pour s'assurer une nouvelle fois de l'absence de problème. Le jour du prélèvement, le donneur volontaire est endormi entre une et deux heures, le temps pour les médecins hématologistes de procéder au prélèvement dans les os du bassin (crêtes iliaques postérieures). La sortie a lieu le lendemain du prélèvement.

Le don de cellules souches périphériques (CSP)
Dans certains cas, le médecin hématologiste préfère réaliser un prélèvement de cellules souches périphériques plutôt qu'un prélèvement de moelle osseuse. Il n'est alors pas nécessaire de réaliser une anesthésie générale. On injecte au donneur un médicament (facteur de croissance hématopoïétique, substance physiologique qui, donnée à plus forte dose, permet à une petite partie des cellules de la moelle osseuse de migrer vers le sang). Ce médicament est injecté par voie sous cutanée deux fois par jour pendant 4 à 6 jours. Puis les cellules qui ont migré dans le sang et qui seront greffées au patient sont récupérées par cytaphérèse. C'est un procédé utilisé pour les dons de plaquettes. Il dure 3 à 4 heures. Un seul prélèvement est, en règle générale, nécessaire, mais parfois, un deuxième à 24 heures d'intervalle peut être demandé. Ce type de don est également soumis à une recherche soigneuse de contre-indications, notamment d'ordre cardio-vasculaire. En respectant ces contre-indications, ce don n'entraîne aucune complication pour le donneur et évite l'anesthésie générale ainsi que l'hospitalisation.

ET AUSSI :
Pourquoi et comment donner sa moelle osseuse ?
2 témoignages de donneurs
 

La rédaction de TaSanté.com le 15/09/2008

Envoie ton témoignage !

S'inscrire