imprimer l'article

IST : le retour

Autrefois on les appelait Maladies Sexuellement Transmissibles, maintenant elles font un grand come-back sous un nouveau nom, « Infections Sexuellement Transmissibles ».

Aux Etats-Unis, les 15-24 ans représentent la moitié des nouveaux cas. Les coupables ont des noms impossibles : papillomavirus, chlamydiae et trichomonase dans 90 % des cas.
Il ne s’agit donc pas de maladies, mais d’infections. Si une maladie a toujours des signes plus ou moins visibles, il n’en est rien pour l’infection qui peut rester très discrète, voire invisible.
Ces infections sont causées par des microbes, virus, bactéries ou parasites, qui profitent des relations sexuelles pour se propager en passant par les muqueuses, plus fragiles et plus poreuses que la peau. Le préservatif, qui a fait ses preuves contre le sida est tout aussi efficace contre les IST. Mais attention, les muqueuses tu en as aussi dans la bouche et des IST peuvent se transmettre par là aussi.

Non seulement le sida et l'hépatite B, qui sont des IST, tuent des gens chaque année, mais les condylomes provoquent des cancers chez la femme, parfois aussi chez l'homme, et les complications des chlamydioses sont importantes (infections génitales graves, grossesses extra-utérines, stérilité). D'autres maladies peuvent avoir des conséquences sérieuses (la syphilis) ou handicapantes (l'herpès).

Qu’est-ce qui peut te mettre sur la piste d’une IST ?
La 1ère chose, c’est déjà de s’inquiéter quand on n’a pas utilisé le préservatif. Surtout quand des signes apparaissent, en moyenne entre une semaine à un mois après cette relation à risques, en particulier sur les zones sexuelles, génitales et anales, mais aussi sur la bouche.
Beaucoup de ces signes peuvent disparaître tout seuls avant de réapparaître plus tard (dans l'herpès par exemple), parfois sous une forme différente (comme dans la syphilis). Dans tous les cas, il ne faut pas attendre que ça passe tout seul, il faut rapidement consulter un médecin.

La gynéco ou le médecin va examiner ces signes, il aura éventuellement recours à des analyses de sang ou d’urine et proposera un traitement. Tu peux aussi te rendre dans une Consultation de Dépistage Anonyme et Gratuit, certaines sont équipées pour faire le dépistages de toutes les IST, tandis que d’autres ne peuvent faire que les tests du VIH et des hépatites B et C.
Il faudra aussi examiner ton ou ta partenaire et la mettre sous traitement si nécessaire, pour que vous ne vous re-contaminiez pas l’un l’autre.
Et, dans tous les cas, cela vaut le coup d’agir. Dans la grande majorité des cas les traitements sont simples et très efficaces et permettent d’éviter des conséquences, qui, elles, peuvent être graves.
--
Plus d'infos
- les symptômes les plus fréquents
- focus sur les infections à chlamydiae
- IST, es-tu aware ? Fais le test
--

tasanté.com le 05/12/2005

Envoie ton témoignage !

S'inscrire