imprimer l'article

Homosexualité, pourquoi tant de gêne ?

Entre la gêne et la haine, il y a une marge. Mais quand on laisse s'installer un malaise sans le comprendre, ça peut pourrir la vie... L'homosexualité, ça dérange souvent. Même ceux qui ne sont pas homophobes, agressifs, méprisant peuvent se sentir gênés devant des manifestations amoureuses entre personnes de même sexe. Mais pourquoi ça gêne alors qu'on est tous d'accord pour dire que « chacun fait ce qu'il veut à condition de respecter les autres... »

Une minorité opprimée

 - L'homosexualité est une pratique minoritaire (2 à 5 % de la population selon les enquêtes). Et quand on est une minorité, on se fait souvent attaquer. C'est une sorte de réflexe de défense des masses devant ce qui est différent. Dans l'antiquité, les chrétiens étaient accusés de manger les enfants, et l'on peut entendre des idioties aussi énormes, voire pires sur toutes les minorités : blacks, beurs, asiatiques, gauchers (hé oui, main gauche), personnes en surpoids, fonctionnaires... et tout ce que tu peux imaginer comme personne faisant partie d'un groupe minoritaire.

Fantasmes, désirs enfouis,

- L'homosexualité concerne la sexualité. Et elle fait fantasmer ! Quand un pote sort avec une petite nana, tu ne te demandes pas spécialement ce qu'ils font au lit. Tu n'y penses même pas. Quand il s'agit de deux petites nanas ou de deux mecs, tu t'interroges. Mais que font-ils au lit ? C'est humain, mais ça parasite le jugement...
 
- L'homosexualité peut renvoyer à des désirs enfouis en nous et qui nous font peur. Sans s'estimer homosexuel, beaucoup ont un jour ressentir une attirance pour une personne de même sexe. Alors, se sentir gêné, c'est aussi une gêne vis-à-vis de soi. Se moquer, mépriser ou haïr des personnes homosexuelles, c'est parfois essayer désespérément de mettre une distance sur quelque chose qui nous angoisse.
 
- Et puis, devant un proche qui te dévoile son homosexualité, tu peux tout à coup ne plus savoir comment te comporter. Alors, quelquefois, il s'installe une distance due à cette gêne sans que tu l'ais vraiment voulu. En fait, on peut faire semblant de rien, mais se sentir un peu gêné quand même !
 
- L'homosexualité traîne un cortège d'idées reçues : les garçons homosexuels sont efféminés, ou ont peur de tout. Les nanas sont des vrais mecs...  Mais, on pourrait aussi le dire de beaucoup d'hétérosexuels !
 
Les personnes homosexuelles peuvent se sous estimer.
Le plus grave problème de ces gênes, c'est qu'elles portent un grave préjudice aux personnes homosexuelles. Pas forcément celui que tu crois. Quand une société a des idées fausses, les premiers à y croire sont ceux qui sont concernés. Ainsi, à cause des idées négatives, une personne homosexuelle aura tendance à mal se juger elle-même. Et comme certains de ses amis, gênés, sont quelquefois moins proches, elle va se sentir isolée et déprimer. Cela explique le taux de suicides extrêmement élevé chez les garçons homosexuels...
 
Alors, que faire ?
Si tu as un pote homo (fille ou mec), soit tu es à l'aise et bravo, soit tu ne l'es pas à 100 %. Dans ce cas n'hésite pas à le lui dire : « je t'avoue que je me sens un peu gêné depuis que je sais que tu es homo. » Après tout, ce n'est pas une honte, vous pouvez en parler, et ça contribuera à te rapprocher pour lui apporter ton soutien éventuel. C'est simple et ça arrange souvent tout ! 

--
Va voir aussi :
Homo, ça veut dire quoi?
Etre bi, être homo c'est cool?

--
Deviens Fan de Tasante sur Facebook !

Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

Dr Catherine Solano médecin sexologue le 02/01/2009

Envoie ton témoignage !

S'inscrire