imprimer l'article

L'inceste, on en parle !

Le mois dernier, une étude Ipsos révélait que 3% des français déclarent avoir été victimes d'inceste et au moins 1 personne sur 4 déclare connaitre une victime de ce type d'abus sexuel...

C'est quoi l'inceste ?
Un inceste c'est un abus sexuel (atteinte sexuelle, agression sexuelle ou viol) commise par une personne de la même famille. Il peut ainsi exister des incestes père-fille, mère-fils, mais aussi mère-fille, père-fils, ou encore avec un grand-père, un oncle, entre frères et s½urs... D'après le rapport d'un député (Marie-Louise Lefort), il existerait en
France, 2 millions de victimes d'inceste ou de tentative de viol par un proche. Sur 60 millions de Français, c'est énorme !

Un interdit universel. 
Les psychanalystes considèrent que l'inceste est une interdiction universelle, au nom de la fondation des sociétés humaines. Il oblige un homme ou une femme à aller trouver ailleurs que dans sa famille un partenaire sexuelle. Cela permet l'exogamie, c'est-à-dire le mariage avec une personne extérieure à sa "tribu", ou à son groupe culturel, et donc un mélange génétique bénéfique.

Que dit la loi ?
En France, la notion d'inceste est absente du Code Pénal, même s'il est bien sûr punissable en tant que "viol", "atteinte ou agression sexuelle avec circonstance aggravante" puisque l'agresseur possède une autorité sur la victime. C'est pour cette raison qu'une association d'aide aux victimes, l'AIVI, milite pour la reconnaissance de l'inceste dans le Code Pénal en tant que "crime" spécifique, ce qui permettrait une meilleure réparation du préjudice des victimes.

Des victimes détruites !
Pour la victime, l'inceste représente souvent un écroulement total des repères. Une personne sensée te protéger et t'aimer, en fait, t'agresse. C'est la personne en qui tu devrais avoir le plus confiance qui te fait le plus de mal. On imagine à quel point ça peut démolir. Par la suite, il devient difficile de faire confiance à qui que ce soit, ceux qui ne t'ont pas aidé, la société qui est aveugle, les autres parents qui ferment les yeux, les adultes aux alentours qui ne peuvent imaginer ce que tu vis....

Les conséquences psychologiques
Les victimes se considèrent souvent comme des "survivants". D'ailleurs, certains psys qualifient l'inceste "d'assassinat psychique". Et une répétition fréquente de l'inceste sur une même personne aggrave le traumatisme. Les dépressions très fréquentes, tout comme états post traumatiques (cauchemars, résurgence du moment traumatique, angoisses...). On observe aussi de graves troubles de l'estime de soi et de l'identité, des difficultés relationnelles comme une incapacité à faire confiance, des comportements d'automutilation, des idées suicidaires... et parfois une tendance à idéaliser l'agresseur.

Surtout n'oublie jamais que ton corps t'appartient et que si tu a été (ou es) victime d'attouchements, de violences sexuelles ou de viol venant de qui que ce soit, ce n'est pas normal et tu es en droit de porter plainte ! 

Et toi, tu connais quelqu'un qui en a été victime ? T'imaginais que ce genre de chose existe ? Balance ton post !

* Enquête IPSOS-AIVI 2009.

--
Va voir aussi :
La loi face au viol
Parler pour exorciser
Que faire face aux violences sexuelles ?
--

Dr Catherine Solano et Tasante.com le 18/02/2009

Envoie ton témoignage !

S'inscrire