imprimer l'article

Tout rouge !

C'est déjà pas drôle d'être timide, mais si en plus t'es du genre à rougir quand tu prends la parole, c'est le détail qui tue... à moins de trouver la parade !

D'abord, commence par un test : Qu'est-ce qui te fait rougir ?

Pourquoi tu rougis ?
Ca ne va peut-être pas te consoler de savoir que tu n’es pas seul au monde, mais la peur de parler en public est la plus répandue ! En plus, chez certains, le trac se traduit illico par un rougissement car sous l’effet du stress, le cœur s’accélère et les petits vaisseaux (notamment ceux de ton visage) se dilatent. Ca te chauffe les joues et pour peu que ta peau soit assez fine, cet afflux sanguin devient visible. De quoi te rendre encore plus mal à l’aise. Au point que certains ont carrément la phobie de rougir en public : on parle alors d’"éreutophobie" et ça touche tout de même 10 % de tes potes. Vous êtes donc 3 concernés sur une classe de 30…
 
Relax !
Puisque c’est le stress qui t’a mis dans cet état, tu dois trouver le moyen de l’évacuer. Le truc efficace et le plus simple, à faire au moment même où tu sens le fard te monter aux joues, c’est de respirer lentement et amplement, avec le ventre (lorsque tu es stressé, ta respiration est rapide et superficielle). Pendant ce temps, regarde loin devant toi, car le simple fait de regarder par terre – un réflexe de timide – t’empêche de respirer à fond.
 
En prévision
Quand tu sais d’avance que tu risques d’être mis à rude épreuve – parce que tu as un oral le lendemain par exemple – tu peux prendre un médicament homéopathique, c’est sans danger (et vendu sans ordonnance) : par exemple, Gelsemium si le trac te paralyse et te fait perdre tes moyens (1 dose à 30 CH la veille au soir et le matin de l’examen). Si cela va au-delà du simple trac – tu es du genre super émotif – prends Pulsatilla 9 CH, une dose par semaine pendant un mois.
 
A travailler
Les médicaments, c’est fait pour t’aider ponctuellement. Mais pour prendre confiance en toi, ce qui t’aidera à moins stresser et donc à ne plus rougir en public, tu dois faire un petit travail sur toi-même. Rien de bien compliqué ! Déjà, au lieu de partir de l’idée que tu n’y arriveras jamais, imagine-toi en train de parler devant une classe, super à l’aise (histoire de conditionner ton cerveau). Ensuite, lance-toi un petit défi en partant de ce qui te semble le plus simple : par exemple, demander l’heure dans la rue à une passante, sans rougir. Quand tu réussis, tu passes à un défi un peu plus compliqué à tes yeux et ainsi de suite. Exerce-toi aussi à lever la main en classe et à répondre au prof sur un truc où tu es sûr de la réponse : avec un peu d’habitude, tu vas vite t’apercevoir que tu ne te stresses même plus. Tu es alors prêt pour l’étape suivante : passer au tableau. Puis parler en public. Et tu verras, cette nouvelle aisance te servira toute ta vie !
 
Bon plan
L’homme est le seul primate qui rougit quand il est mal à l’aise. Alors s’il y en a un qui n’arrête pas de te prendre la tête avec ta timidité, rappelle-lui que le rougissement est un signe d’évolution … mais qu’il en est totalement dénué, comme les singes ! 

--
Teste-toi :
Qu'est-ce qui te fait rougir ?

Va voir aussi :
T'es timide ? On va te soigner !
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

 

Nathalie Szapiro, médecin généraliste le 14/04/2010

Envoie ton témoignage !

S'inscrire