imprimer l'article

Pourquoi on aime les poils pubiens ?

À la puberté, des poils poussent autour de la région du slip et c'est un signe de maturité sexuelle. Cette pilosité apparaît dans les mêmes années que la pilosité des aisselles ou la barbe chez les garçons. Mais au fait, quelle est son utilité ?

Les poils sont des amortisseurs de frottements.
Les poils diminuent les frottements dans les zones mobiles. Sous les bras qui bougent et entre les jambes qui s’agitent en marchant. Grâce à la pilosité, notre peau ne frotte pas contre une autre peau, mais elle glisse sur les poils. Du coup, cela évite les irritations de la zone intime.
D’ailleurs, les animaux n’ont pas de poils sexuels comme les humains, car leurs membres inférieurs ne sont pas positionnés de la même manière par rapport à leur zone sexuelle.

Les poils évitent la surchauffe dans le slip.
Entre les poils, il y a de l’air. La pilosité permet donc à l’air de circuler entre les plis du corps. Cela permet d’éviter l’échauffement. Le courant d’air rafraîchit des endroits qui sont en permanence enfermés à mijoter... dans le string, la culotte, le caleçon... ou le slip. Le poil est un climatiseur naturel ! Comme l'air circule, la transpiration s'évapore mieux. Total, ça sent le frais.

Les poils sentent bon !
Tu as peut-être du mal à le croire, mais la pilosité sexuelle des aisselles et du pubis joue un rôle odorant dans l’attraction sexuelle. La racine des poils produit des phérormones, substances qui attirent l’autre sexe. Quand on est vraiment amoureux et très attiré par l’autre, on adore enfouir son nez dans ses poils pour les respirer !

Les poils rendent la peau douce...
Accolées à la racine des poils, se trouvent les glandes sébacées. Elles fabriquent un fluide hydratant pour la peau. Elles la rendent douce et souple. Quand on arrache les poils en les épilant, on arrache aussi ces glandes. La peau devient donc très sèche. Elle s’irrite facilement, peut faire mal, tirailler et le risque d’infections locales augmente (mycoses par exemple). Note que le rasage n’a pas ce même effet puisqu’il respecte la racine des poils où se trouvent ces glandes sébacées.

Les poils sont un signe de maturité sexuelle et de fertilité.
Qui n’a pas de poils sexuels ? Les filles et les garçons non pubères. Mais aussi les personnes très âgées qui les perdent. Les poils pubiens sont un peu la carte d’identité qui confirme que l’on est sexuellement mature. C’est pour cela que les pédophiles, attirés sexuellement par les enfants ont horreur des poils...

Et si on s’épile ?
S’épiler les poils inesthétiques pour ne pas se balader avec un buisson qui dépasse du maillot, c’est un choix qui se comprend ! Mais dévaster totalement ta forêt amazonienne pour laisser un désert à la place, c’est nettement moins glamour. Tu risques donc de sentir moins bon (l’air ne circule plus), de ressentir des irritations (ça chauffe et ça frotte), de ne plus produire ce parfum d’attraction sexuelle et si tu es une fille, d’avoir plus de problèmes d’infections et de mycoses. Le pire ? L’épilation définitive qui ne permet pas de revenir en arrière quand on regrette de se voir avec une vulve chauve ou un pénis comme un baobab au milieu du désert. Peut-être que des petits malins vont bientôt inventer les greffes de cheveux pour se refaire une nouvelle touffe ?

Et si on se rase ?
Raser les poils qui s’égarent vers l’aine ou la cuisse, c’est plus joli. Mais raser toute ta zone sexuelle, c’est très moyen. Tu risques des microcoupures qui peuvent s’infecter. Et quand le poil repousse, ça gratte dur. Et puis, se gratter le pubis, question élégance, c’est pas le top. En plus, ça pique en repoussant alors question douceur, c’est raté. Mais bon, ça repousse.

Les poils, c’est propre !
Autrefois, avant une intervention comme l’appendicite, on demandait à la personne opérée de se raser le pubis. On a arrêté depuis que l’on sait que ça augmente le risque d’infection. Les poils, en fait, c’est propre... à condition de se laver régulièrement, exactement comme le reste du corps !

Pourquoi y en a qui n’aiment pas les poils ?
Certaines personnes ayant des pulsions pédophiles ne supportent pas la vue du moindre poil...
Mais le plus souvent, ceux qui n'aiment pas cette toison sont en fait simplement pollués par la pornographie. Ils n'ont jamais vu un vrai sexe adulte en live, mais commencé leur vie sexuelle en image de synthèse sur le web. Les images X ont envahi le net et les actrices et acteurs se font le total nude. Pourquoi ? Parce que, pour les spectateurs, le pénis se voit mieux sans poils, et que la vulve n’est plus cachée pour la caméra. On expose tout au maximum avant et pendant l’action pour que les regards aillent le plus loin possible. C’est le principe même du voyeurisme.
Pourtant, dans la vie réelle, en amour, on ne se regarde pas les yeux dans le sexe, mais les yeux dans les yeux ! Ouf, on n’est pas qu’un sexe sur pattes !

Et toi, t’en penses quoi ? T’aimes tes poils ? Tu les détestes ? Tu les gardes ? Tu les traques ? Balance un post !

--
Va voir aussi :
Les poils aux fesses, ça tient chaud !
Les mecs poilus, pour ou contre ?

Teste-toi :
Pilophile ou pilophobe ?

Mate la vidéo :
Choisis ton déo

Un saut dans le forum ?
Jamais comme il faut (mec) ; Jamais comme il faut (nanas)
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

Dr Solano et Tasante.com le 15/04/2010

Envoie ton témoignage !

S'inscrire