imprimer l'article

La circoncision : fantasmes et réalités

Les petits garçons la craignent, certains disent qu'elle augmente les performances sexuelles, d'autres qu'elle évite bien des petits problèmes médicaux....

La circoncision consiste à enlever chirurgicalement le prépuce, cette peau en forme de col roulé qui recouvre le gland.
Beaucoup de garçons ignorent ce qu'est exactement la circoncision, à commencer par ceux qui sont passés par là ! Alors c'est normal de se poser des questions. Surtout qu'il est parfois difficile d'aller en parler à ses parents ou à ses potes. En plus techniquement c'est pas facile à expliquer.

La circoncision est pratiquée de façon traditionnelle dans certaines religions. Dans la religion juive, elle se pratique dès la première semaine de vie (au 7 ou 8ième jour) et chez les musulmans avant la puberté, parfois très tôt, mais parfois à 5 ans ou même juste avant la puberté. 

Cette circoncision est parfois réalisée, pour des raisons plus médicales. Dans ce cas, elle s'effectue bien sûr sous une anesthésie. On la pratique par exemple quand le prépuce très étroit gêne le décalottage lors de l'érection.

La circoncision ne change pas l'éjaculation. Elle a la réputation de retarder l'éjaculation, donc d'empêcher l'éjaculation précoce, mais ça n'est qu'un fantasme. En réalité, les hommes circoncis ont autant de difficultés d'éjaculation précoce que les autres.

La circoncision peut laisser de très mauvais souvenirs quand elle est pratiquée relativement tard, après 5 ans. Même s'il y a une anesthésie, la cicatrisation est douloureuse, et le geste d'uriner fait vraiment très mal dans les jours qui suivent. Chez certains hommes, cela peut entraîner des blocages sexuels, une peur de la douleur lors des contacts avec le gland...

Un avantage reconnu est que la circoncision diminue le risque de sida. En effet, la surface qui peut laisser passer le virus chez l'homme est constituée par le gland et l'intérieur du prépuce. Sans prépuce, cette surface diminue et le risque aussi. Cependant le risque de transmission d'une IST, même un peu abaissé existe toujours. Le préservatif reste donc indispensable.

La sensation au niveau du gland peut se trouver amoindrie par la circoncision. La muqueuse n'étant plus protégée, et constamment au contact du tissu des sous-vêtements, il semble qu'il devienne moins sensible.

Note encore qu'il existe des associations anti-circoncisions. Certains hommes estiment qu'il est honteux de laisser les parents décider de couper ce petit bout de chair qui n'a fait de mal à personne et que cela s'apparente à une mutilation. Ce prépuce leur appartenant, ils pensent que c'est à chacun de décider si oui ou non il souhaite la circoncision, y compris pour motifs religieux. 

Et toi, t'en penses quoi ? Les parents doivent-ils avoir le droit de décider pour leur petit garçon si oui ou non il sera circoncis ? Balance un post !



 

tasanté.com le 16/07/2010

Envoie ton témoignage !

S'inscrire