imprimer l'article

Défense de péter... en public !

Au Malawi, une vieille loi est sur le point d'être réactualisée. L'interdiction de lâcher des pets en public !

Eviter de péter pour maintenir la décence publique !
« C'est le devoir du gouvernement de maintenir la décence publique» déclare George Chaponda sur les ondes de Capital Radio. « C'est à nous d'imposer l'ordre. Vous souhaiteriez que les gens pètent n'importe où ? »., s'indigne le ministre de la Justice et des Affaires constitutionnelles qui s'occupe de cette affaire prioritaire !

Pendant la dictature, les gens ne pétaient plus en public !
Sous la dictature, les gens avaient peur des conséquences de leurs vents publics et se retenaient, paraît-il... Depuis que la "liberté" est d'actualité, ils se soulageraient n'importe où ! Les régimes où l'on bénéficie de liberté sentiraient-ils moins bon ?

Si tu pètes, tu payes !
Un pet en public, une amende... Est-ce qu'on ira jusqu'à inventer les points en moins pour cause de pétage en flag ? Pourra-t-on récupérer des points après une formation de 4 jours ? En tout cas, il parait qu'on peut très bien aller se soulager dans les toilettes au lieu de le faire en public... Effectivement, mais quand bien même il y a aurait des WC dans chaque maison malawite,  vous ne pourriez reprocher à une grand-mère de 100 ans dont le sphinter fonctionne au coup par coup , de ne pas y aller assez vite...
Finalement, il fait bon péter en France ! On est libre et personne ne s'offusque. Sauf les partisans d'une vraie dictature ?

Et toi, t'en penses quoi ? Peut-on vraiment interdire aux gens de péter en public ?

--
Teste-toi : 
T'es crado ou t'es clean ?


Va voir aussi :
Le slip anti-odeur !

Dans ton couple, ça pue ou ça pique ?

Mate la vidéo :
Pour en finir avec l'haleine de poney mort...

Discutes-en sur les forums :
Jamais comme il faut ? (filles)
Jamais comme il faut ? (mecs)
--
Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

Dr Catherine Solano et Tasante.com le 17/02/2011

Envoie ton témoignage !

S'inscrire