imprimer l'article

Sex addict, une maladie ?

L'addiction sexuelle est une addiction sans drogue. Pourtant, elle peut détruire et faire des victimes... Sex addict, pourquoi, quels risques, quelles solutions ?

Une addiction sexuelle, c'est quoi ?
C'est un fonctionnement sexuel qui fait dire « C'est plus fort que moi , je ne peux pas m'en empêcher ». Plusieurs types de fonctionnements sexuels peuvent être concernés :
• Le sexe virtuel : sur Internet, les films X dont on ne peut plus se passer même s'ils nous dégoûtent, ou encore les rencontres  téléphoniques hots,
• Le sexe concret en solo, quand il devient compulsif et envahissant. C'est par exemple l'homme qui dit « je me masturbe 10 fois par jour dans les toilettes au boulot, et je ne peux pas m'en passer, même si j'ai peur de me faire surprendre...  » Attention, on n'est pas addict sexuel parce qu'on pratique tous les jours ou même plusieurs fois par jour !
• Les rencontres sexuelles addictives. C'est la personne qui sent un besoin irrépressible d'avoir des relations sexuelles très fréquentes, quel que soit le lien avec l'autre. Il lui FAUT trouver quelqu'un sous peine de se sentir en manque.

L'addiction sexuelle envahit la vie !
Elle finit par poser des tonnes de problèmes.
• La vie amoureuse devient impossible, la partenaire éventuelle en a ras-le-bol d'être avec un coureur de jupon qui saute sur tout ce qui bouge (l'addict est plus souvent un homme) !
• Le temps se rétrécit : passer des heures, des nuits sur internet, ça finit par limiter le temps libre. L'addict a de moins en moins de temps pour voir des amis, pour bosser sur son job, pour sortir... Il est prisonnier de sa dépendance. Du coup, il s'isole et devient de plus en plus seul.
• L'addiction est à haut risque. Risque de prison en cas de conduites déviantes, risque d'interdiction bancaire car l'argent dépensé sur des sites X, de rencontre ou de prostitution atteint parfois des sommes énormes.
Certains addicts peuvent se retrouver en prison, à la rue ou au chômage... Quand ce n'est pas tout à la fois !

Mais pourquoi l'addiction sexuelle atteint-elle ces sommets ?
La sexualité est pour tous une manière naturelle de faire baisser le stress. Le problème, c'est que certaines personnes ne savent pas se déstresser autrement. Alors si leur stress est intense à cause de pressions professionnelles, ou d'études, leur sexualité peut déraper, devenant un moyen de calmer leurs angoisse. Petit problème : avoir des relations sexuelles détend un moment, mais ne résout aucun problème de stress en profondeur.
Les addicts sexuels se sentent souvent mal aimés. Ils ont pu manquer d'amour dans leur enfance et ils ressentent un manque intérieur assez profond. Les relations sexuelles, ou l'orgasme sont alors une tentative pour combler ce manque affectif. Mais vu le style de relation très superficielles qu'ils recherchent, c'est la fuite en avant.

Que faire pour sortir de l'addiction sexuelle ?
Trouver un bon psy ! C'est indispensable, comme pour les personnes boulimiques ou addicts aux jeux. Toutes ces addictions sans drogues sont liées à des manques affectifs qu'il faut apprendre à combler si l'on veut trouver un équilibre de vie affectif... C'est un travail d'au moins un à deux ans de thérapie en général. Mais ça en vaut vraiment la peine pour ne pas gâcher sa vie !

--
Teste-toi :
Accro au sexe ?

Va voir aussi :
2 pratiques 100% sexe
Tout sur le No-sex

Discutes-en :
Sur le forum Au lit
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !

Follow Tasante sur Twitter !

Dr Catherine Solano et Tasante.com le 19/05/2011

Envoie ton témoignage !

S'inscrire