imprimer l'article

Alcoolorexie : manger moins pour boire plus

Se cuiter, ça coûte cher, l'alcool n'étant pas gratuit, certains ont trouvé une manière dangereuse de se bourrer la gueule sans trop débourser... Après le binge drinking, place à cette nouvelle technique de biture express !

Alcoolorexie, l'ivresse pas chère...
Manger ralentit l'absorption de l'alcool par l'organisme. Du coup, en soirée alcoolisée, certains se privent de manger afin de se sentir ivre très rapidement. Le but ? Faire des économies : moins d'alcool, c'est moins cher !

Alcoolorexie, ou vouloir picoler sans grossir ?
L'alcool est très calorique. Alors, certaines jeunes femmes cherchent à s'ennivrer sans grossir. Du coup, elles mangent moins pour limiter les calories et préfèrent les calories alcooliques aux aliments.

Aux USA, 16 % des jeunes adultes pratiqueraient l'alcoolorexie...

D'après un sondage en ligne réalisé auprès d'un millier d'étudiants en psychologie par l'équipe de Victoria Osborne, professeur en santé publique à l'Université du Missouri. Et les jeunes femmes sont 3 fois plus nombreuses que les garçons à avoir ce comportement aberrant.

L'ivresse abîme le cerveau.
S'alcooliser de manière importante, autrement dit prendre une cuite, entraîne des dégâts sur les cellules du cerveau : troubles de la mémoire, difficultés à se concentrer... Et si l'on boit à jeun, c'est pire, on peut faire un coma beaucoup plus grave. Et les femmes sont plus sensibles à l'alcool que les hommes d'où des dégâts plus graves chez elles.

Au total, l'alcool est un produit toxique.
L'alcool est toxique pour le cerveau, pour le foie, et pour le reste. Les relations sexuelles sous l'emprise de l'alcool sont très souvent à risque et entraînent plus souvent des IST que des relations sexuelles dans des conditions de conscience normale.

Boire un verre ça va, trop, bonjour les dégâts.

Entre le corps qui s'abîme, le risque d'addiction alcoolique, d'IST, d'accident de la route, de violences, d'agressions sexuelles, l'alcool est loin d'être un ami. Alors, encourage tes amis à ne pas se mettre en danger... Fais tourner cet article : Sans alcool, la fête est plus folle !

--
Va voir aussi :
Plus d'alcool, plus d'ivresse, Binge drinking
Amélie, 19 ans a trop bu, elle est morte : La fausse route qui tue.
Quand l'alcool augmente les risques de sida.

Discutes-en :
Trace sur le forum alcool, ça déborde !
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

Dr Solano et Tasante.com le 24/10/2011

Envoie ton témoignage !

S'inscrire