imprimer l'article

Twitter contre le viol

#jenaipasportéplainte C'est avec ce hashtag que les victimes de viol brisent le silence sur Twitter. Cette campagne lancée le mois dernier par le collectif "Pas de Justice, pas de paix" sur internet, recueille des témoignages horribles et rappelle combien la société s'enlise dans le déni des violences faites aux femmes.

 




75 000 viols VS 5 000 plaintes
Cette campagne s’appuie sur un chiffre choc : en France, sur 75 000 femmes violées chaque année, 70 000 ne portent pas plainte.
Pour comprendre leurs raisons, il suffit de faire un tour sur Twitter et de taper #jenaipasportéplainte. Les femmes sont victimes de leur mari, d’un ami proche, d’un membre de la famille… La réalité est effrayante et d’autant plus atroce que tous ces crimes sont impunis alors que la douleur des victimes, elle, reste intacte malgré le temps qui passe.

"#jenaipasportéplainte parce que j’avais 14 ans et que c’était mon prof."

"#jenaipasportéplainte parce que personne ne peut croire que ça peut aussi arriver à un garçon."

"#jenaipasportéplainte, rongée par la honte, la peur, la douleur. La colère ? Oui, envers moi. Ms qu’est-ce que j foutais là ?"

"#jenaipasportéplainte j’imaginais les mines défaites de mes parents. J’allais pas leur infliger ça tout de même ?!"

"C’était mon cousin et j’avais peur que ma famille ne me croit pas #jenaipasporteplainte."

"#jenaipasportéplainte parce que c’était mon mec… et je regrette de ne pas l’avoir fait."



Porter plainte contre le viol
De nombreux messages de soutien ont afflué. On ne peut qu'espérer voir bouger les choses. Mais pour ça, il est important de rappeler que si tu n'étais pas consentante, si tu ne voulais avoir de rapports (quels qu'ils soient !) et qu'une personne t'y a contrainte, c'est un abu ou viol ! Si malheureusement ce genre de choses t'est arrivé, les gestes à faire sont :
- ne pas jeter ses vêtements, ils sont pleins de preuves.
- ne pas se laver : comme les vêtements, tu auras l'envie de te laver plusieurs fois.
- appeler n'importe quel commissariat pour porter plainte.
- consulter un psychologue. Ce n'est pas une tare, tu es une victime et ce n'est pas ta faute.

Tu as 10 ans pour porter plainte contre un viol. C'est dur et ça demande beaucoup de courage, mais ça soulage et ça remet les idées d'aplomb. Tu ne peux pas tout garder en toi. Plus tôt ça se fait, mieux c'est. Et tu peux retirer ta plainte à tout moment, donc si tu ne te sens pas d'aller au bout de la procédure, tu peux tout arrêter.

Sache que le viol est une chose qui ne s'oublie pas, et que le fait d'en parler te libèrera. Porter plainte, c'est mettre plusieurs personnes à la recherche de ton agresseur pour le mettre en prison. C'est t'aider, ainsi que les autres (futures) victimes.

Envie de réagir ? Toi aussi t'as été victime ? Balance ton témoignage !


Source :
Pasdejusticepasdepaix
--

Va voir aussi :
DOSSIER agressions sexuelles
Que faire face aux violences sexuelles ?
L'inceste, on en parle !
Viol : que dit la loi ?
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !
 

Tasante.com le 20/04/2012

Envoie ton témoignage !

S'inscrire