imprimer l'article

Les pertes blanches, c'est quoi ?

Elles arrivent un jour au fond de la culotte et l'on se demande ce que c'est que ce truc. Il y a des jours où elles sont plus abondantes que d'autres... Alors, ça sert à quoi cette humidité dans le slip ?

Avant la puberté, pas de pertes blanches.
Ce sont les hormones de la puberté qui stimulent les pertes blanches. Elles appararaissent environ un an après que les seins commencent à pousser, et un an avant les premières règles. Et après la puberté, elles accompagnent chaque fille tous les jours de sa vie. Hé oui, elles sont là pour longtemps !

Une muqueuse, c’est humide...
L’intérieur de ta bouche est humide, tes yeux sont humides et tes narines aussi. L’espace entre les petites lèvres et l’intérieur du vagin aussi ont besoin d’être humides pour être confortables. Cette humidité est naturelle et indispensable. Elle est fabriquée par les cellules de surface. Pas la peine de chercher à être sèche dans cet endroit !

Certaines pertes blanches sont dues au cycle.
Pendant le cycle, des pertes blanches varient. Les jours précédant l’ovulation, on peut observer des pertes très transparentes, très fluides, ressemblant... à du blanc d’œuf cru. Elles sont très précieuses car elles témoignent de ta fertilité. Elles ont pour rôle de nourrir les spermatozoïdes et de les aider à remonter dans l’utérus pour faire des bébés. On appelle cela "La glaire cervicale" ce qui signifie perte au niveau du col de l'utérus (cervical = col).
Plus tard dans le cycle, ces mêmes pertes deviennent plus épaisses, et un peu jaunes. On dit qu’elles coagulent. Tu peux en observer un petit tas dans ton slip avant les règles ! A ce moment, elles bouchent le col de l'utérus et deviennent imperméables aux spermatozoïdes, empêchant la fécondation.

Le désir sexuel est source de lubrification humide.
Quand on éprouve du désir sexuel, le vagin s’humidifie. C’est le même phénomène que l’érection chez un garçon. En fait, le vagin a aussi une érection interne, il s’allonge, se gonfle de sang à l’intérieur et produit un liquide. Une partie des pertes blanches peut venir de ce phénomène. Cette lubrification sert à faciliter la pénétration du pénis dans le vagin et les mouvements de va-et-vient qui peuvent s’effectuer agréablement, sans chauffer.

Un conseil si les pertes blanches te gênent :
Apprends à les apprécier et à te dire qu’elles sont normales !
N’utilise surtout pas de protège slip tous les jours. Ils assèchent la vulve et l’irritent. Il faut mieux changer de sous vêtement plusieurs fois par jour. Et choisis toujours des sous-vêtements en coton pour chouchouter ton intimité. Les matières synthétiques l’échauffent.

Les pertes blanches anormales.
Normalement, les pertes blanches n’ont que peu d’odeur, elles ne brûlent pas, n’irritent pas. Si elles deviennent très abondantes, jaunes ou vertes, mousseuses, si elles brûlent, grattent... Il faut consulter un médecin. Il s’agit peut-être d’une mycose ou d’une autre infection qu’il faut soigner rapidement.

Sources : Mycose info santé. Pertes blanches normales,Pertes blanches des mycose,
Pertes blanches abondantes, Pertes blanches anormales.

--
Va voir aussi : La puberté en 10 questions
Puberté, faut y passer !
Trace sur le forum spécial ragnagnas !
Teste-toi : Connais-tu ton sexe (filles)
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

Dr Catherine Solano- Médecin sexologue le 17/02/2012

Envoie ton témoignage !

S'inscrire