imprimer l'article

La mort et les insectes nécrophages

Après un décès, le corps change. Mais il ne change pas uniquement par lui-même. Il devient la cible d'insectes très utiles pour élucider les meurtres. Aussi existe-t-il une spécialité très particulière, l'entomologie médico-légale qui permet de dater un décès, même quand le crime est relativement ancien.

Le corps, après un décès est un espace écologique…
Le corps humain, après la mort, devient un support de vie pour d’autres que lui. Quatre espèces peuvent le coloniser :
- Les espèces nécrophages (qui se nourrissent de tissus morts)
- Les prédateurs et parasites
- Les espèces omnivores (qui mangent tout)
- Les espèces opportunistes

Les insectes se succèdent par vagues…
Les spécialistes appellent ces vagues "des escouades".
3 premiers mois :
- 1ère vague : des diptères (comme les mouches bleues ou les mouches domestiques) pondent très rapidement sur les corps frais au niveau des orifices naturels ou des blessures. Une femelle pond environ 200 œufs, qui après deux mues deviendront des asticots. Ces asticots s’éloignent du corps.
- 2ème vague : les mouches vertes et les mouches à damier arrivent seulement quand l’odeur commence à se faire sentir. Ce sont aussi des diptères.
- 3ème vague : les graisses qui racissent produisent une odeur de beurre rance due aux acides gras volatiles qui s’échappent. Ca attire des coléoptères et lépidoptères, comme les teignes par exemple.

De 3 à 6 mois :

Des diptères et coléoptères s’installent. Le corps dégage une odeur de vieux fromage, due à la fermentation caséique.

Entre 4 et 8 mois :
Au moment de la fermentation ammoniacale (odeur d’ammoniaque),d'autres coléoptères et diptères viennent se régaler...

Entre 6 et 12 mois :

Le corps se dessèche et l’on n’y retrouve plus que des acariens (comme dans les matelas !)

Entre 1 an et 3 ans :
Le corps est entièrement desséché. Les insectes qui s’installent se nourrissent donc uniquement de matières sèches (donc aussi de fourrures, de laine, d’animaux empaillés), à savoir tojours les mêmes : des coléoptères, des lépidoptères…

Après 3 ans :
Les insectes présents sont des coléoptères qui font disparaître tous les débris laissés par les vagues précédentes d’insectes : insectes morts, larves, cocons vides...

Pas si facile de dater un décès !
En apprenant tout ça par cœur, l’entomologiste pourrait dater un décès. Pourtant, en fait, c’est très compliqué. Et les spécialistes remettent en cause les 8 vagues d’insectes. Car les insectes se développent aussi en fonction des conditions climatiques. Les vagues d’insectes apparaissent de manière différente s’il fait chaud ou froid, s’il fait sec ou humide, si c’est le printemps, l’été, l’hiver ou l’automne, si l’on est en altitude, dans un bois ou sur une plage… Les spécialistes arrivent ainsi à estimer, sans que ce soit d’une exactitude parfaite. A l’heure actuelle, on s’oriente vers des logiciels prenant en compte toutes les données afin de dater de manière plus exacte les décès. Ce qui peut aider la police dans ses enquêtes criminelles…


Sources :
Entomologie médico-légale, les insectes au service de la justice. Revue Insecte n°147 2007. Damien Charabidzé et Benoit Bourel.
Entomologie médico-légale : Benoit Bourel, institut de médecine légale, place de Verdun, 59045 Lille Cedex.
La
remise en cause des escouades décrites en 1894 par Mégnin.

--
Va voir aussi :
Comment le corps se dégrade après la mort ?

Don d'organe, un beau geste...

Les étapes du deuil.
Toutes les réponses à tes questions sur le don d'organe.
Don d'organe, y penser ne suffit pas...

Mate la vidéo :
Le gars d'en dessous... au cimetière.
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !

Follow Tasante sur Twitter !

Dr Solano et Tasante.com le 19/10/2012

Envoie ton témoignage !

S'inscrire