imprimer l'article

La lutte anti-sida passe-t-elle par la circoncision ?

On parle beaucoup de l'intérêt de la circoncision sur la transmission du VIH. Mais qu'en est-il vraiment ?

Les bons côtés de la circoncision.
La circoncision diminue le risque de devenir séropositif de 60 % chez l’homme lors de relations hétérosexuelles. C’est ce qu’ont montré trois essais menés en Afrique au Kenya, en Ouganda et Afrique du sud et financés par les USA et la France. Aussi l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a-t-elle, en 2007, recommandé de pratiquer bien plus largement la circoncision, afin de réduire le taux de transmission du VIH.

Les craintes de l’OMS vis-à-vis de la circoncision.
Néanmoins, l’OMS craignait que la circoncision fasse "acquérir aux hommes circoncis un sentiment erroné de sécurité qui pourrait les inciter à adopter des comportements sexuels à risques susceptibles de remettre en cause l’effet protecteur partiel de la circoncision".
Elle insistait pour rappeler que la protection n’étant que partielle, le risque de transmission du VIH reste élevé et les autres mesures de prévention indispensables (préservatif, safe sex, dépistage…)
D’autre part, l’OMS craignait plusieurs dérives : que l’argent investi dans la circoncision plus systématique ne soit prise à des programmes de prévention et de soins des personnes séropositives, que les circoncisions soient pratiquées dans de mauvaises conditions d’hygiène et de sécurité, ou que cet acte ne soit pas pratiqué dans le respect de l’éthique médicale et des principes des droits de l’homme, y compris le consentement éclairé, la confidentialité et l’absence de contrainte.
Et puis, l’OMS estimait que la circoncision à large échelle serait peu profitable à la santé publique dans les pays où l’épidémie de VIH existe surtout dans des populations spécifiques comme les personnes prostituées, les consommateurs de drogues injectables ou les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.

La circoncision a-t-elle un effet négatif sur la transmission du VIH ?
Un élément que l’on savait déjà, sans trop en parler, c’est que la circoncision augmentait la protection des hommes… mais pas des femmes. En effet, un homme circoncis voit diminuer la surface par où peut entrer le virus HIV, puisqu’une partie de son prépuce est enlevé. C’est sans doute la raison pour laquelle le risque que le virus entre dans son organisme diminue de 60 % lorsqu’il a une relation avec une femme.
Du côté de la femme, rien de tel. Une relation avec un homme séropositif circoncis ou non ne change rien, et le risque est le même pour elle. Cela dit, on pourrait penser que, même si le risque est le même pour la femme, la circoncision est une bonne chose, puisque si moins d’hommes sont séropositifs dans une région, une femme aura moins de risque de contracter le HIV !

Les femmes peuvent-elles retirer un bénéfice de la circoncision ? 
Une étude fait réfléchir : des hommes séropositifs ont été circoncis et l’on a observé le taux de nouvelles séropositivités chez leurs partenaires. Celles qui avaient un partenaire venant d’être circoncis présentaient plus de risque de devenir séropositives que celles dont le partenaire ne l’était pas… (18 % au lieu de 12 %)
On pense que la cause de ce problème est que les hommes n’ont pas respecté les recommandations d’utiliser un préservatif pendant plusieurs semaines après la circoncision, ce qui pourrait expliquer l’augmentation du risque de transmission. Alors, le problème, c’est qu’en poussant les hommes à faire pratiquer une circoncision, on pourrait augmenter le risque de transmission aux femmes…

La réussite de circoncisions expérimentales en Afrique du Sud
Sur une population d’Afrique du Sud à Orange farm, une campagne de circoncision a été menée : 20 000 hommes ont été circoncis gratuitement, faisant monter de 12 % à 50 % le nombre d’hommes circoncis. Les relations sexuelles leur étaient interdites pendant un temps dans les suites de la circoncision, afin d’éviter une transmission à leurs partenaires. Les résultats sont très positifs : les hommes n’ont pas changé de comportement sexuel, ils utilisaient autant les préservatifs qu’avant leur circoncision. La réduction du risque de devenir séropositif a été de 71 % pour les hommes, soit un résultat meilleur que celui attendu. Un tel résultat a nécessité un effort intensif de promotion et une très forte mobilisation communautaire. On ne connaît pas encore le chiffre de la diminution de transmission du VIH aux femmes, mais il devrait être une bonne nouvelle a priori.

Faut-il pousser les hommes à se faire circoncire en France ?
La réponse est non. En tout cas, pas dans l’optique de combattre l’épidémie. D’après les pouvoirs publics, "la situation ne justifie pas d’inclure la circoncision dans les décisions thérapeutiques". En effet, l’épidémie est moins aigüe ici et l’efficacité de la circoncision n’est pas observée dans les populations les plus à risque comme les hommes ayant des rapport avec des hommes… Ca viendra peut-être... ? Ou pas !

Qu’est-ce qui protège le mieux du VIH ?
La circoncision : - 60 % de risque de transmission… pour les hommes seulement.
Le préservatif : - 80 % de risque de transmission pour les hommes ET les femmes !

Alors, oui à la circoncision dans les régions où elle a démontré son utilité, mais pas toute seule !

Sources : - Jared M Baeten et col. Male circumcision and HIV risks and benefits for women. The Lancet, Volume 374, Issue 9685, Pages 182 - 184, 18 July 2009
- L’OMS et l’ONUSIDA rendent publiques
les recommandations d’une consultation d’experts sur la circoncision pour la prévention du VIH. 2007
- Bertran Auvert :
La circoncision et la prévention de l’infection par le VIH en Afrique. Questions de santé publique. N° 16 mars 2012 .
- Inserm :
Le programme de circoncision masculine à Orange Farm en Afrique du Sud.
-
Circoncision et VIH, de la statistique à la réalité... JOSE septembre 2012. Dr Jean-Marc Chapplain CHU Rennes.
 
--
Va voir aussi :
La circoncision médicale en  images !
La circoncision, fantasmes et réalités.
Dico VIH

Discutes-en :
Sur le forum "Jamais comme il faut" pour les mecs
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !

Follow Tasante sur Twitter !

Dr Solano et Tasante.com le 29/11/2012

Envoie ton témoignage !

S'inscrire