imprimer l'article

Nappy new year !

Le "Nappy" c'est THE tendance capillaire qui nous vient direct des States. Cette contraction de "natural + happy" fait aussi référence aux petites mèches du dessous de la nuque, les "naps". Fières de leur patrimoine capillaire, les Nappy girls revendiquent leur beauté noire en s'opposant au diktat du cheveu lisse.

Véritable icône du style Nappy, Solange Knowles assume ses cheveux crépus et les sublime en arborant mille et une coiffures sexy : crâne rasé, afro, vanilles, choux... En avril 2012, elle est choisie comme égérie du site transitioningmovement.com, une boite à secrets de beauté, tutoriels Nappy et produits dédiés.

Les dangers de la transformation du cheveu

Tandis que les filles aux cheveux lisses ne rêvent que de bouclettes, celles aux cheveux frisés sont prêtes à tout pour avoir un cheveu de type asiatique ou caucasien. Elles font des défrisages, des tissages (mèches cousues ou collées à la racine). D’autres préfèrent les tresses. Ces trois techniques de coiffure présentent des avantages : gain de temps le matin, prix abordables... Mais ça fragilise, casse et ralentit le cycle de croissance du cheveu. Tu l’as compris, il est difficile d’aller contre sa nature. Et quand on sait, en plus, que le résultat peut virer à la cata, mieux vaut réfléchir avant de passer le cap.

Les risques du défrisage :
Les produits utilisés pour le défrisage contiennent des agents chimiques toxiques. En janvier 2012, l’American Journal of Epidemiology affirmait que les produits défrisants, de par leur composition, augmentaient « l’apparition de fibromes utérins, de pubertés précoces et de problèmes urinaires ». Et à plus court terme, ils sont aussi responsables de :
► la destruction de l’organisation naturelle du cheveu. La charpente initiale de la kératine est brisée donc le cheveu est plus fragile.
► l'irritation du cuir chevelu
► l'apparition de pellicules
► longueurs abîmées et pointes fourchues
► dépendance psychologique. A force, on finit par ne plus supporter les repousses apparentes...

Les risques du tissage et des tresses :
Avec tout ça sur la tête, il est difficile de laver efficacement son cuir chevelu. Or laisser macérer son crâne sans aération pendant un moins, ce n'est pas sain. Les démangeaisons, plaques de pellicules, mauvaises odeurs... ne sont pas rares. Mais le pire, c'est le risque d'alopécie (perte de cheveux) et calvitie (devenir chauve).
Si tu optes pour une de ces techniques, on te conseille vivement de laisser respirer les cheveux entre deux tissages. Le cuir chevelu a besoin de respirer et d’être nourri (bains d’huiles, masques). Utilise une perruque le temps de la "jachère" si vraiment tu n’assumes pas tes cheveux au naturel.

Comment devenir une Nappy-girl?
Pour rejoindre le mouvement, il te faudra courage et patience ! La Nappy novice commence par se débarrasser de ses cheveux dénaturés et adopte le "bip chop" (coupe consistant à raser ses cheveux traités chimiquement). Elle renonce donc aux artifices nocifs susceptibles de nuire à leur santé et lit attentivement toutes les étiquettes des produits (sans sulfate, sans parfum, sans paraben...). Par la suite, il faut savoir que l’entretien du cheveu naturel requiert du temps. Il faut espacer au maximum les shampoings pour ne pas agresser le cheveu crépu, très sec par nature, mais l'hydrater régulièrement avec une huile végétale (argan, monoï...).

Toi aussi tu l'as remarqué, les crinières ondulées, frisées et crépues s’affichent de plus en plus dans la rue. Le phénomène Nappy est en marche chez nous. Rejoins-le !
 
Sources : lexpress.fr ; curlidole.fr


--
Teste-toi :
Besoin d'un relookage ?

Va voir aussi :
Soigne tes cheveux
Quel shampoing choisir ?
Du sperme pour sublimer tes cheveux ? ;-)

Discutes-en :
Sur le forum Institut de beauté
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

Tasante.com le 03/01/2013

Envoie ton témoignage !

S'inscrire