imprimer l'article

Qui boit jeune, vieillit alcoolique !

Il n'est pas dit que toi, le jeune d'aujourd'hui, tu boives plus que le jeune d'hier. Mais le problème c'est que tu bois plus massivement. Le "binge drinking" ou "biture expresse" ça te dit quelque chose ? Avant, les jeunes buvaient un petit peu tous les jours. Aujourd'hui, tu t'abstiens la semaine, mais le week-end tu te démontes la tête ! Fais gaffe, ton cerveau subit tout ce que tu bois !

En plus des risques immédiats et des conséquences long terme, une consommation d’alcool jeune accroit la dépendance à l’âge adulte. C’est ce que révèlent les chercheurs de l’INSERM.

« Les sujets exposés précocement, entre 13 et 16 ans, ont deux fois plus de risques de devenir dépendants à l’alcool par rapport au 17-21 ans. »

Dans le cadre du projet "Alcobinge", et dans le but de mimer le binge drinking des jeunes pour étudier ses conséquences, les chercheurs ont administré des doses d’alcool élevées à des rats de labo ados. Avec le temps, les rongeurs ont développé une addiction à l’alcool et une motivation accrue pour en obtenir. Concrètement, quand il fallait appuyer trois fois sur le levier d’un biberon pour obtenir une ration d'alcool, les rats adultes intoxiqués depuis leur plus jeune âge appuyaient deux fois plus que les rats témoins.

Or si ça se passe comme ça pour les rats, il n'y a pas de raison que ce soit différent pour nous...

Alors au risque de nous répéter : vas-y molo !


Source : Neurophamacology Nouvelobs.com

--
Teste-toi :
Teste le pochtronomètre, il te dit si tu as un problème avec l'alcool

Va voir aussi :

Binge drinking
La fête est plus folle, avec les cocktails sans alcool
Alcool, toutes les questions !

Discutes-en :
Sur le forum "alcool, ça déborde ?"
--

Deviens Fan de Tasante sur Facebook !

Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

 

Tasante.com le 08/01/2013

Envoie ton témoignage !

S'inscrire