imprimer l'article

Face-à-face avec le sexe féminin

De l'avis de certains poètes, il ressemble à un délicieux coquillage. Pourtant, vous êtes nombreuses à ne pas tellement aimer votre sexe. Sans doute parce que vous le connaissez mal. Petit apprentissage pour toutes, et tous...

Sauras-tu nommer chacune des zones numérotées sur ce dessin d’un sexe féminin vu de face ?


 

Si tu galères, voici les légendes dans le désordre :
- Petites lèvres
- Gland du clitoris
- Anus
- Grandes lèvres
- Raphé périnéal
- Méat urétral
- Capuchon du clitoris
- Vestibule du vagin
- Hymen
 

Encore trop mystérieux ? On te donne la solution en entier !

 

Le jeu des 2 erreurs :
Sauras-tu retrouver les 2 erreurs qui se sont glissées dans ce schéma ?
1/ Il n’y a pas de pilosité pubienne. Il s’agit de la vulve d’une jeune femme, on devrait donc y avoir une pilosité sur les grandes lèvres. C’est à la racine de ces poils que sont fabriquées les phéromones, substances qui donnent à cette zone du corps un parfum aphrodisiaque ! Et puis la pilosité sert à diminuer les frottements quand une fille bouge les jambes pour marcher par exemple, ce qui est important pour cet endroit sensible.
2/ Ici, les petites lèvres apparaissent très petites et symétriques. En réalité, les petites lèvres sont toujours asymétriques et il y en a souvent au moins une nettement plus grande que sur le dessin.

Quel rôle pour chaque zone du sexe féminin ?
- Le capuchon du clitoris protège le clitoris contre les frottements. Il est aussi appelé parfois le prépuce du clitoris, car il correspond exactement au prépuce masculin.
- Le gland du clitoris correspond au gland du pénis. Ca signifie que c’est seulement le bout du clitoris. Le reste du clitoris, soit environ 10 cm, est caché. Car il s’agit en fait d’un cylindre relativement long, comme le pénis ! Le gland du clitoris contient des capteurs de volupté, de plaisir, qui font augmenter l’excitation éventuellement jusqu’à l’orgasme quand ils sont stimulés. C’est pourquoi, pour la plupart des femmes, le clitoris est l’organe n°1 du plaisir sexuel, bien avant le vagin.
- L’hymen : il s’agit d’une fine membrane qui bouche en partie l’entrée du vagin. En partie seulement car elle permet au sang des règles et aux pertes blanches de passer. En général, l’hymen se déchire totalement lors des premières relations sexuelles. Il faut cependant parfois plusieurs fois pour que cela se fasse.
- Les petites lèvres : ces replis de peau protègent la vulve. Mais leur rôle est surtout de gonfler au moment de l’excitation pour former un entonnoir qui permet de guider le pénis vers l’entrée du vagin. Ce sont aussi des zones très érogènes et les caresses à ce niveau augmentent l’excitation sexuelle. Elles sont asymétriques, tout comme les bourses chez le garçon. C’est logique puisqu’il s’agit des mêmes tissus en fait.
- Les grandes lèvres : elles protègent la zone sexuelle contre les frottements, tout comme leurs poils qui en plus fabriquent du sébum pour que la peau ne soit pas trop sèche à cet endroit fragile. Et puis c’est ici que les phéromones se produisent : ces odeurs aphrodisiaques d’attraction sexuelle (ça existe aussi au niveau des racines des poils des aisselles !)
- Le méat urétral : c'est l’ouverture de l’urètre, ce tube amenant l’urine de la vessie vers l’extérieur du corps. C’est par là que sont remontés les microbes quand on souffre d’une infection urinaire.
- L’anus est la zone d’évacuation, c'est le terminus du tube digestif. Comme elle est située pas très loin du vagin et du méat urétral, une femme doit toujours s’essuyer de l’avant vers l’arrière afin de ne jamais apporter de particules de selles de l’anus vers le vagin ou l’ouverture de l’urètre. Amener de l’urine vers le vagin ou l’anus n’a aucune importance, car l’urine ne contient pas de microbes.
- Le vestibule du vagin est formé par l’intérieur des petites lèvres. C’est cette zone en forme d’entonnoir qui aboutit à l’entrée du vagin. C’est une zone érogène, et très sensible.
- Le raphé périnéal, est la zone située entre l’arrière du vagin et l’anus. Elle est très importante au moment de l’accouchement. En effet, quand le bébé pousse pour sortir du vagin, cette zone peut se déchirer. Quand il s’agit d’une déchirure importante, il faut recoudre.

Alors, sur les 9 zones, t'as réussi à en nommer combien ?

---
Va voir aussi : Face-à-face avec le sexe masuculin...
Sexo-quiz : anatomie féminine interne...
La peur du sexe féminin
A la découverte de ton vagin !
Tout sur les petites lèvres !
Les différents types d'hymens !
Les pertes blanches, c'est quoi ?

Teste-toi :
Connais-tu vraiment ton propre sexe ?

Discutes-en :
Sur le forum NANAS
Sur le forum pour MECS !

--
Deviens Fan de Tasante sur Facebook !
Rejoins le groupe Tasante sur Skyrock !
Follow Tasante sur Twitter !

Dr Solano et Tasante.com le 08/03/2013

Envoie ton témoignage !

S'inscrire