imprimer l'article

Désir de grossesse

Depuis 1 semaine l'Angleterre ne parle que d'eux : Alfie et Chatelle 13 et 15 ans sont les heureux parents d'une petite Maisie... Les accidents de contraception ne suffisent pas à expliquer les grossesses chez les ados. Il faut aussi compter sur ce désir inconscient d'être enceinte, présent chez toutes les filles mais à des degrés différents.

Les désir de maternité :
Même très jeune, tu peux avoir envie de devenir maman. C'est normal, car la vie des femmes est marquée par la maternité. Ne pas avoir d'enfant peut être mal vu, et en avoir quand c'est peu souhaitable peut se révéler dramatique pour la maman et pour l'enfant. Le désir de grossesse ne se confond pas avec le désir d'enfant. Une femme peut désirer inconsciemment être enceinte sans pour autant souhaiter mettre au monde un enfant, ce qu'elle ne comprendra malheureusement qu'à l'épreuve de la réalité : 5 à 10% des grossesses non désirées sont dues à un oubli de contraceptif oral... désir inconscient ?
=> Sur 10 000 mineures enceintes chaque année, 6 000 ont recours à l'I.V.G.

Les conséquences :

L'âge de la mère est un critère essentiel :
- après 16 ans, il n'y a pas plus de risques pour la grossesse ni pour l'accouchement qu'à l'âge adulte, à condition que la grossesse soit correctement suivie.
- avant 15 ans, ou pour un âge gynécologique inférieur à 2 (âge réel moins âge des premières règles), les risques sont plus élevés : menace d'accouchement prématuré, fréquence d'anémie, infections urinaires, accouchements difficiles... De même, pour le pronostic f½tal, la mortalité périnatale (autour de la naissance) est d'autant plus élevée que la mère est jeune.

Un terrain propice :

La grossesse chez une adolescente peut témoigner de diverses situations comme, dans la plupart des cas,
- une situation psychosociale fragile : il peut s'agir d'une situation de rupture ou de désir de rupture avec un des parents (relations conflictuelles agressives avec sa propre mère, père autoritaire), d'échec scolaire, de symptômes dépressifs... d'un besoin de conquérir une identité propre.
- mais aussi d'un problème de communication avec les parents sur la sexualité, perçue comme taboue. Autant dire donc que le thème de la contraception n'est pas abordé...

=> La grossesse chez une adolescente augmente les risques de marginalisation sociale aussi bien que de dépression et entraine le risque d'une adolescence avortée.

Et vous les mecs, vous en pensez quoi ? Vous vous voyez déjà papa ?

--
Fais le TEST :
Bébé, prends-tu des risques ?

Va voir aussi :
Bien choisir sa contraception
Suis-je enceinte ?

A.Tan, psychologue et Tasante.com le 06/09/2007

Envoie ton témoignage !

S'inscrire