La cantine n'a plus la frite !

Elle est bientôt révolue l'époque où tu pouvais lire au menu de la cantine : acras de morue + frites + beignets de bananes ! Fini aussi le rab de potatoes ! Le nouveau décret publié dimanche rétablit l'équilibre dans les repas servis à la cantine. Voici concrètement ce qui te sera servi à table !

Tasante.com, le 06/10/2011

Opinions, Témoignages (1)

Anonyme, le 14/10/2011 à 22h33
Personnellement, on va dire que je suis bizarre mais pour être en bonne santé j'ai besoin justement de ses graisses, si je mange pas une bonne quantité de graisses hormonalement ça me fait un gros n'importe quoi et je suis complétement déréglé. Donc pour moi je suis outré qu'on généralise autant les besoin alimentaire de chacun. Certes, les sauces sont peut être superflue, mais on sait qu'instinctivement on se dirige vers les plats, les aliments dont on a le plus besoin si on écoute notre corps... mais il est vrai que depuis gamin on nous apprends à ne plus l'écouter et on ignore tout de nos besoins au final... Bref j'vais pas lancer un débat, mais si on nous laissait manger ce qu'on ressent le besoin de manger ça pourrait pas être plus mal.
Par exemple, j'ai besoin d'une bonne quantité de graisses sinon mes hormones c'est l’hécatombe, tu me fais manger moins de graisses, et je gonfle je gonfle... c'est hormonale, des simple féculent peuvent me faire grossis, un plat de frites dégoulinante d'huile, me fera perdre du poids... donc tout n'est pas généralisable. D'ailleurs l'année ou j'ai mangé le plus de frite, c'est là ou mon taux de cholestérol était au plus bas ( dans la normal ) par contre, j'ai pris là pilule, avec alimentation "équilibré" selon ce qu'on dit, et là bim ! stop pilule et régime pour faire baisser mon taux de tryglicéride.

Donc c'est bien beau, mais c'est pas en supprimant nos choix alimentaire que ça jouera vraiment selon moi. Après certes il ne faut pas "que des frites" ou que des légume, il faut de tout, et si on demande du rab, c'est qu'on a encore faim théoriquement. Je me souviens à la fac, on m'a refusé le rab et j'étais mal j'avais la tête qui tournais à 16h alors que mes cours se terminais à 19h.
Après bon, ça dépends aussi de nos habitude, si on a l'habitude de manger en grande quantité sans pour autant grossir et qu'on nous réduit la dose, là on tiens pas le choc.

Mais aussi, 100g de viande surtout en pensant aux adolescent c'est pour moi, pas assez. Quand on prends en compte qu'on a besoin d'apport en proteines pour nos cellule, et pour nos muscles donc aussi... à l'adolescence on a d'énorme changement corporel et donc besoin de plus de protéine qu'à n'importe quel âge ( bon les bébés aussi subissent une énorme transformation dans les deux première année de vie ). Mais y'a aussi le côté hormonale qui se met en route et pour réguler les hormones c'est les graisses qui sont en cause, c'est elles qui permette la stabilité hormonale, il n'en faut pas trop mais pas "peu" non plus. Chacun sent en lui ce dont il a besoin.
Après en parlant des hormones, c'est vrai qu'on a un problème avec la surconsommation de graisses quand on est enfant, c'est qu'on devient de plus en plus pubère précocement. Là dans un de vos articles vous parlez de "puberté à 7 ans" aux USA ... vive les fast food et les graisses qui déclanche la puberté trop tôt... Mais il faut aussi se souvenir qu'historiquement qu'au moyen âge, on vivait pas vieux, même à la renaissance, mais pourtant l'âge moyen des première règles pour une fille était 15-16 ans.
Donc là oui, d'un côté il y a un problème dans notre alimentation on déclanche la puberté trop tôt d'ailleurs, mais une fois qu'elle est enclanché il faut savoir la "stabiliser" ne pas avoir de désordre hormonal. Par exemple ma soeur est végétarienne et n'aime pas non plus se nourrir "gras" et là bas elle est obliger de continuer la pilule car elle manque de progestérone et perds du sang constamment. Je sais que c'est lié car moi même j'ai des soucis quand je n'apporte pas à mon corps ce dont j'ai besoin. De la viande à tout les repas c'est le plus important pour moi, 150g de viande minimum, et je vais bien. Après la graisse c'est surtout dans les période de mon cycle comme l'ovulation et l'avant règle ou j'en ai beson. Pendant les règles je manges quasiment que de la viande et des aliment riche en fer comme les choux de Bruxelles ou ce qui me tombe sous la main ( donc de la viande aussi ) apport en magnésium aussi important.

Donc là ou je veux en venir en parlant de mon cas, celui de ma s½ur, c'est qu'on a tous besoin d'apport différent. Et qu'au lieu de supprimé restreindre notre alimentation on devrait encourager les parents à écouter leur besoin alimentaires, et les encourager à éduquer leurs enfants à être à l'écoutes de leur corps. Non plus à se foutre de tout et à prendre ce qui passe sous la mains, car le corps réclame.

Envoie ton témoignage

Pour participer, tu dois t'identifier.

Si tu n'es pas encore inscrit, fais-le, c'est gratuit !

S'inscrire